Bilan

Les exportations horlogères en forte baisse en juillet

La mauvaise évolution de l'Asie explique en grande partie cette baisse de 9,3% sur un an à 1,90 milliard de francs.

Au cours des sept premiers mois, les ventes à l'étranger du secteur horloger se sont établies à 12,94 mrd CHF, soit une diminution de 1,2% en valeur nominale et de 1,0% en valeur réelle.

Crédits: Keystone

Les exportations horlogères suisses ont fortement reculé en juillet, les ventes vers l'Asie s'étant effondrées. Elles ont accusé une baisse nominale de 9,3% sur un an à 1,90 mrd CHF et un repli en valeur réelle (hors inflation) de 10%, annonce jeudi l'Administration fédérale des douanes (AFD) dans un communiqué.

Au cours des sept premiers mois, les ventes à l'étranger du secteur horloger se sont établies à 12,94 mrd CHF, soit une diminution de 1,2% en valeur nominale et de 1,0% en valeur réelle.

La mauvaise évolution de l'Asie explique en grande partie ce fort recul. "Les principaux marchés asiatiques se sont tous inscrits en recul et ont pesé de tout leur poids sur ce résultat. Dans son ensemble, l'Asie a indiqué un niveau en diminution de 21,4%", explique la Fédération de l'industrie horlogère (FH).

Tous les segments de prix ont fait face à une évolution négative en juillet. Les montres de moins de 200 CHF (prix export) ont le moins souffert, avec une contraction des volumes de 2,0% mais de 8,1% en valeur. La catégorie 200-500 CHF a été la plus touchée (-14,5%). Au-dessus de 500 francs, la valeur a globalement diminué de 8,0% et le nombre de pièces de 10,0%.

Les montres en acier ont connu un repli important, aussi bien en valeur qu'en nombre de pièces, avec une influence marquée sur le total. Les garde-temps bimétalliques ont suivi la même tendance, tandis que les produits en métaux précieux ont reculé moins fortement. La hausse soutenue de la catégorie des autres métaux n'a de loin pas suffi à compenser les baisses, précise le communiqué.

La FH souligne que les huit premiers débouchés asiatiques ont tous affiché une baisse, souvent très marquée. Hong Kong, principal marché une part de 14,1%, a chuté de 28,7% sur un an. Les exportations vers la Chine se sont affaissées de 39,6%, les Emirats arabes unis de 29,8% et la Corée du Sud de 19,7%.

Sur les autres continents, la situation a été meilleure. Les Etats-Unis (+4,7%) ont maintenu leur rythme de croisière et l'Europe a continué d'accélérer sa croissance, tirée par une étonnante progression de la France (+53,4%). L'Allemagne (+2,3%) a confirmé son redressement progressif, alors que l'Italie (-11,6%) a rencontré une baisse passagère.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."