Bilan

Les exportations horlogères confirment leur tendance positive en février

Les ventes horlogères à l'international ont progressé de 12,9% sur un an à 1,69 milliard de francs, portées par la plupart des débouchés.

Vers Hong-Kong, premier marché, les exportations ont progressé de 36% tandis qu'elles ont bondi de 26% vers les Etats-Unis et de 22% vers la Chine.

Crédits: keystone

Les exportations horlogères suisses ont poursuivi sur la voie de la croissance en février, avec une progression à deux chiffres en comparaison annuelle, a annoncé mardi la Fédération de l'industrie horlogère (FH). Hong Kong, les Etats-Unis et la Chine, les trois principaux débouchés, ont en particulier soutenu cette performance.

"La forte hausse affichée par les exportations horlogères en janvier a été confirmée - et même dépassée - en février", fait remarquer la Fédération.

Les ventes horlogères à l'international ont progressé de 12,9% sur un an à 1,69 mrd le mois dernier. En janvier, cet indicateur s'était étoffé de 12,6%. Et sur les deux premiers mois de 2018, les exportations se sont inscrites à 3,3 mrd CHF, soit une montée de 12,8%.

Vers Hong-Kong, premier marché, les exportations ont progressé de 36% à 255 mio tandis qu'elles ont bondi de 26% vers les Etats-Unis à 187 mio et de 22% à 131 mio vers la Chine continentale. Les Etats-Unis ont retrouvé en février leur 2e place, ravie par l'Empire du Milieu en janvier, et avancent de nouveau après plusieurs mois de repli.

Le Japon (+7%), l'Allemagne (+6%) et Singapour (+7%) ont connu des progressions plus mesurées. Le Royaume-Uni (-17%) et l'Italie (-13%) ont par contre essuyé des baisses, indique la FH.

La croissance a touché tous les segments de prix et plus particulièrement les montres entre 500 et 3000 CHF (prix export), et celles de plus de 3000 CHF, pour lesquelles elle a atteint respectivement 19% et 13% en valeur.

"Les produits de moins de 200 francs (prix export) ont affiché une hausse de 7,8%, après plus d'une année de baisse marquée", met exergue la faîtière.

Tous les groupes de matières ont enregistré des hausses soutenues. Les montres en métaux précieux (+14%), en acier (+13%) et bimétalliques (12%), les trois plus importantes catégories en valeur, se sont toutes inscrites en progression.

Quant aux volumes totaux, ils ont connu une croissance moins nette (+3,8%).

Début d'année tonitruant

Les ventes à l'étranger de l'industrie horlogère helvétique ont dépassé de 9% les projections de la Banque cantonale de Zurich (ZKB). Sur janvier et février, les exportations ont gagné 12,8%, calcule l'analyste Patrik Schwendimann qui s'étonne que février ait mieux performé que le premier mois, vu le décalage du Nouvel An chinois.

"Il s'agit d'un début d'année solide", commente le spécialiste.

Toujours sur deux mois, cette performance est tirée essentiellement par l'Asie (+22%) tandis que l'Europe (-1,5%) freine les résultats, notamment en raison de l'appréciation de l'euro qui influence négativement le tourisme. Les Amériques ont pour leur part pris 11%.

Le fait que le segment de prix d'entrée soit de nouveau dans le vert est une bonne nouvelle pour Swatch. Le premier groupe horloger mondial devrait pouvoir améliorer davantage ses recettes et ses marges en 2018, anticipe la ZKB.

A 12h36, Swatch prenait 0,9% à 408,40 CHF, Richemont 1,4% 86,64 CHF tandis que le SMI était à l'équilibre.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."