Bilan

Les exportations horlogères chutent en octobre

Les exportations horlogères ont accusé en octobre une chute de 12,3% sur un an en raison notamment de la forte contraction des marchés asiatiques et des Etats-Unis.

Hong Kong, premier marché d'exportation pour les horlogers suisses, a enregistré sa plus forte baisse de l'année avec 38,5%, poursuivant sa tendance baissière. Les Etats-Unis, deuxième marché, ont aussi fléchi de 12,2%, après avoir reculé en septembre.

Crédits: Keystone

Les exportations horlogères suisses ont accusé en octobre une forte chute en comparaison annuelle. La forte contraction des principaux marchés asiatiques et des Etats-Unis expliquent en grande partie cette contre-performance.

Pour le mois d'octobre, les exportations des garde-temps ont essuyé une chute de 12,3% sur un an à 2,0 mrd CHF, annonce jeudi l'Administration fédérale des douanes (AFD) dans un communiqué. Au cours des dix premiers mois, les ventes à l'étranger se sont inscrites à 17,81 mrd CHF, soit une diminution de 3,2%.

"Le mois d'octobre a été difficile pour tous les segments de prix", indique la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) dans un communiqué distinct.

La baisse s'est révélée un peu moins prononcée pour les montres vendues en dessous de 200 CHF à l'export (-10,5%) et entre 500 et 3000 CHF (-8,2%). Les montres entre 200 et 500 CHF et au-dessus de 3000 CHF ont affiché des replis supérieurs à 13%, précise la FH. Le mois d'octobre a aussi été marqué par un jour ouvrable en moins.

Hong Kong et les Etats-Unis pèsent

Hong Kong, premier marché d'exportation pour les horlogers suisses, a enregistré sa plus forte contraction de l'année (-38,5% sur un an), poursuivant sa tendance baissière. Les Etats-Unis, deuxième marché, ont aussi fléchi de 12,2%, après avoir reculé en septembre. "Ces deux mois consécutifs de recul ont donné un net coup de frein à la croissance régulière qui prévalait jusque-là" en Amérique, note la FH.

La baisse aux Etats-Unis s'explique en partie par le fait que les Américains, en raison de l'appréciation du dollar, ont cet été davantage acheté de garde-temps en Europe, avait récemment affirmé le directeur général (CEO) de Zenith, Aldo Magada, lors d'une interview accordée à AWP.

Le Japon, troisième débouché, est resté stable en comparaison annuelle, alors que la Chine s'est tassée de 5,1%. Selon la FH, l'Empire du Milieu "semble n'avoir été affecté techniquement que par le jour ouvrable de moins et a redressé un peu la barre après un été particulièrement difficile".

En Europe, l'Italie (-4,1%) et l'Allemagne(-4,7%) ont également cédé du terrain. La France (+7,1%) et le Royaume-Uni (+11,5%) ont quant à eux mieux résisté.

Repli prévisible

Pour Credit Suisse, la forte baisse des exportations horlogères était prévisible en raison du repli de 6% des ventes de Richemont en octobre, annoncé au début du mois par le groupe genevois. L'institut note aussi qu'au cours du premier semestre, les ventes à l'étranger ont plutôt stagné et qu'elles accusent un tassement de 8% de juillet à octobre.

Quant à la baisse des Etats-Unis (-12% en octobre et -18% en septembre), les analystes de Credit Suisse l'attribuent partiellement aux hauts niveaux de stocks après un été décevant, ainsi qu'à la retenue des commandes des détaillants, imputable aux ventes de l'Apple Watch pour Noël.

Un courtier de la Banque cantonale de Zurich (ZKB) souligne que ce tassement intervient au cours d'un mois important pour l'industrie, car les commandes pour Noël sont déjà passées à ce moment-là.

L'analyste Jon Cox, de Kepler Cheuvreux, estime pour sa part que le secteur horloger va continuer à souffrir les prochains mois. Il envisage de revoir à la baisse ses prévisions de croissance (+1%) des exportations horlogères pour 2015 du fait de la contre-performance des deux derniers mois, à quoi viendra s'ajouter l'impact attendu des attentats de Paris sur le tourisme.

Pour les experts de Credit Suisse, Swatch devrait connaître une croissance supérieure au reste de la branche, car le groupe biennois dispose d'un portefeuille de produits moins affecté par les tendances. Au premier semestre 2015, Swatch avait en effet enregistré une hausse de ses ventes supérieure aux exportations horlogères suisses sur cette période.

Vers 12h25, Swatch et Richemont prenaient tous deux 0,3%, à respectivement 367,70 CHF et 78,05 CHF, dans un SMI en hausse de 0,83%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."