Bilan

Les Etats Unis n'espionnent pas pour leurs entreprises

Les Etats-Unis n'utilisent pas leurs capacités de renseignement pour espionner des entreprises étrangères au profit d'entreprises américaines.

La NSA devait intercepter "toutes les négociations et tous les contrats des sociétés françaises estimés à plus de 200 millions de dollars", selon Wikileaks.

Crédits: Sipa

Les Etats-Unis n'utilisent pas leurs capacités de renseignement pour espionner des entreprises étrangères au profit d'entreprises américaines, a indiqué lundi la direction nationale du renseignement américaine (DNI), après la publication d'informations sur l'espionnage économique américain en France.

La DNI s'est refusé à tout commentaire spécifique sur ces informations, mais a renvoyé à une déclaration de septembre 2013 du directeur national du renseignement américain, James Clapper, précisant la doctrine américaine en matière de renseignement économique.

"Cette déclaration est toujours exacte", a déclaré à l'AFP Jeff Anchukaitis, porte-parole du DNI qui coordonne toutes les agences américaines de renseignement, dont la NSA.

Selon la déclaration de M. Clapper, "ce n'est pas un secret" que les services de renseignement américains "collectent de l'information sur les affaires économiques et financières, et sur le financement du terrorisme".

Mais les Etats-Unis "n'utilisent pas leur capacités de renseignement pour voler les secrets commerciaux de compagnies étrangères pour le compte de compagnies américaines", afin d'améliorer la "compétitivité" ou la "rentabilité" de celles-ci, avait ajouté M. Clapper.

Les efforts du renseignement américain pour "comprendre les systèmes économiques, les politiques économiques et surveiller les activités économiques anormales" permettent aux dirigeants politiques américains de "prendre des décisions informées dans le meilleur intérêt de notre sécurité nationale", avait-il poursuivi.

Selon des documents obtenus par Wikileaks et rendus publics par le journal Libération et le site Mediapart, la NSA a écouté deux ministres de l'Economie français successifs et espionné les grandes entreprises françaises, s'intéressant notamment aux grands contrats d'exportation.

La NSA devait intercepter "toutes les négociations et tous les contrats des sociétés françaises estimés à plus de 200 millions de dollars", selon Wikileaks.

La liste des personnalités écoutées par la NSA en France comprend aussi les trois derniers présidents français - François Hollande, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac- d'après des révélations de Wikileaks déjà dévoilées par les deux mêmes médias mercredi dernier.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."