Bilan

Les CFO suisses sont toujours optimistes, selon une étude

Les risques politiques sont reconnus et considérés comme élevés mais ne suffisent pas à noircir l'optimisme des directeurs financiers suisses, selon une étude de Deloitte.

Sur plus d'une centaine de CFO interrogés, près de deux tiers anticipent une évolution positive de la conjoncture ainsi que de leurs affaires.

Crédits: Keystone

Les directeurs financiers (CFO) suisses sont toujours optimistes, aussi bien en ce qui concerne les perspectives conjoncturelles que la performance de leur entreprise. Les risques politiques, comme par exemple l'élection présidentielle en France, sont reconnus et considérés comme élevés, mais ne suffisent pas à noircir le tableau, relève le cabinet de conseil Deloitte vendredi dans son sondage réalisé sur une base trimestrielle.

Sur plus d'une centaine de CFO interrogés, près de deux tiers anticipent une évolution positive de la conjoncture ainsi que de leurs affaires, contre seulement 7% qui s'attendent à une détérioration. Le solde net de 58%, après 43% lors de la dernière enquête, n'a jamais été aussi haut depuis le 2e trimestre 2014, précise Deloitte dans son communiqué.

Les responsables financiers ont cependant été 59% à juger élevé le niveau d'instabilité dans le contexte économique et financier. Il s'agit de la première hausse du potentiel d'incertitude depuis 24 mois, signale la société de conseil. Le fait que les perspectives économiques s'améliorent en dépit de la montée des facteurs d'incertitude démontre que les entreprises suisses ont appris "à appréhender de manière flexible le contexte difficile et à agir à l'épreuve de la crise".

Le potentiel d'incertitude le plus élevé se situe du côté des Etats-Unis pour 60% des sondés, suivis du Royaume-Uni (51%) et de la France (49%). En revanche, le risque politique en Allemagne n'a suscité l'émoi qu'auprès de 8% des CFO.

Les principales sources de préoccupation pour les responsables financiers helvétiques restent les risques géopolitiques ainsi que la force du franc. L'enquête a été menée entre fin février et fin mars auprès de 117 CFO et responsables financiers de sociétés cotées en Bourse et en mains privées, actives dans tous les secteurs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."