Bilan

Les catastrophes ont moins coûté aux assureurs en 2014

D'après Swiss Re, les assureurs ont couvert pour 34 milliards de dollars de dégâts au niveau mondial cette année, un recul de 24% par rapport à 2013.

Les dépenses liées aux catastrophes naturelles se sont montées à 29 milliards de francs, contre 37 milliards un an auparavant. Les 5 milliards restants sont à mettre au compte d'actes humains.

Crédits: Keystone

Les dégâts provoqués par les catastrophes se sont situés à un bas niveau en 2014 comparé aux années précédentes. Les sinistres à la charge des assurances ont également fortement reculé. Ces événements ont coûté la vie à 11'000 personnes, comparé à 27'000 un an auparavant.

Le réassureur Swiss Re estime les dégâts dus aux catastrophes couverts par les assureurs en 2014 à 34 mrd USD, soit un recul de 24% sur 2013. Les dépenses liées aux catastrophes naturelles se sont montées à 29 mrd CHF, contre 37 mrd un an auparavant. Les 5 mrd restants sont à mettre au compte d'actes humains.

Pour ce qui est du montant total des dégâts au niveau global, couverts ou non, en 2014, le réassureur les estime à 113 mrd USD, comparé à 135 mrd en 2013, indique-t-il mercredi en se basant sur des prévisions sigma. Ces dégâts sont également nettement inférieurs à la moyenne annuelle de 188 mrd des dix dernières années.

DOMMAGES ÉLEVÉS EN DÉBUT D'ANNÉE

Au début de l'année en cours, des conditions météorologiques hivernales extrêmes ont sévi aux Etats-Unis et au Japon. Les tempêtes aux Etats-Unis ont coûté à elles seules 1,7 mrd USD aux assureurs, alors que la moyenne sur les dix dernières années pour les dégâts hivernaux a été de 1,1 mrd, selon Swiss Re. Mi-mai, une série de tempêtes violentes a causé des dégâts dans différentes régions des Etats-Unis pour le montant assuré le plus élevé de 2,9 mrd USD. En fin d'année, une partie des Etats-Unis a une nouvelle fois souffert de températures très basses et de fortes chutes de neige.

Les ouragans dans la région de l'Atlantique nord n'ont pas fait rage en 2014. Au Mexique en revanche, les assurances ont eu à couvrir 1,6 mrd USD de dégâts assurés dus à l'ouragan Odile.

DÉGÂTS DUS À LA SÉCHERESSE EN CHINE PAS ENCORE CHIFFRÉS

Au début décembre, les Philippines ont subi un typhon, qui a toutefois fait moins de dégâts que celui de 2013, selon de premières estimations. En Asie, de fortes intempéries ont provoqué des inondations en septembre et des dégâts en Inde et au Pakistan.

La Chine a connu pour sa part la sécheresse cet été, qui s'est révélée défavorable à l'agriculture. Swiss Re n'a toutefois pas encore les estimations des dégâts.

En Europe, différentes régions de France, d'Allemagne et de Belgique ont subi des dommages pour un montant assuré de 2,7 mrd USD. La Grande-Bretagne, la Serbie, la Croatie, l'Italie et la France ont également dû affronter des intempéries en 2014.

DES ÉVÉNEMENTS FAVORABLES À SWISS RE

Les faibles taux de sinistres dus aux catastrophes se sont répercutés favorablement dans le bilan de Swiss Re. Sur les neuf premiers mois 2014, les catastrophes naturelles ont coûté à l'assureur suisse 322 mio USD, après 748 mio en 2013. Les événements dus à l'intervention humaine se sont chiffrés à 172 mio au début novembre, comparé à 264 mio.

La pression sur les prix s'est en revanche accentuée. Elle est à mettre au compte du recul des dommages dus aux catastrophes et à la concurrence croissante dans le domaine de la réassurance. Elle devrait être ressentie en janvier déjà lors du renouvellement principal des contrats de réassurance.

A 11h35, Swiss Re prenait 0,06% à 81,35 CHF, dans un SMI en baisse de 0,3%. Les concurrents Munich Re (-0,06%) et Hannover Rück (-0,25%) cédaient à l'inverse un peu de terrain.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."