Bilan

Les cafetiers-restaurateurs genevois sauvés par le e-learning ?

Le Groupement professionnel des restaurateurs et hôteliers de Genève propose des cours de formation adaptés au rythme de travail des tenanciers.

Jean-Pierre Bedonni dirige le centre de formation du GPRH.

Crédits: Image: Alban Kakulya/Bilan

Voici plusieurs semaines qu’un certain nombre de restaurateurs genevois se plaignent de la nouvelle loi sur le débit de boisson qui les contraint à redéposer une demande d’autorisation d’exploiter. D’après la Tribune de Genève, seuls 1881 établissements genevois sur 2644 avaient déposé dans les délais un dossier. Cette loi oblige tous les exploitants à être titulaires d’une patente. Dès lors, des restaurateurs regrettent de devoir s’absenter de leur lieu de travail pendant trois mois et verser plus de 3000 francs pour être en règle.

Lire aussi: Les employés de l'hôtellerie-restauration auront une nouvelle CCT en 2017

En réalité, suivre les cours de la Société des Cafetiers, Restaurateurs, Hôteliers de Genève (SCRHG) n’est pas une obligation. Ils peuvent aussi étudier seuls et passer directement l’examen. Un nouvel acteur, le Groupement Professionnel des Restaurants et Hôteliers (GPRH), fondé en mai 2011, a mis sur pied voici un an un Centre de formation. L’intérêt de celui-ci est de proposer un cours de préparation à cet examen via le e-learning pour offrir davantage de flexibilité aux participants. « Le e-learning ne fait pas tout et ne remplace pas la présence humaine. Nous en sommes conscients et c’est pourquoi la plateforme internet est complétée par la possibilité d’assister à des cours classiques », résume Jean-Pierre Bedonni, directeur du centre en question et ancien responsable de la formation au sein de la SCRHG.

Le GPRH chez Hôtellerie Suisse, la SCRHG chez GastroSuisse

Pour CHF 700.- seulement, les restaurateurs peuvent suivre quand ils le souhaitent les différents modules de formation, ainsi que deux semaines de cours avec un professeur. «Lors de la première session, celle d’automne 2015, nous avons eu 35 élèves. Lors de celle du printemps 2016, ce chiffre a grimpé à 60 et nous projetons 80 participants pour la session de cet automne».

Pas mal pour une jeune association qui ne compte « que » 80 restaurants membres. Chez elle, les membres sont les cafés-restaurants, lesquels sont représentés par des personnes physiques. Ce groupement fait partie de l’organisation Hôtellerie Suisse et non de son concurrent GastroSuisse, représenté à Genève par la SCRHG. « Nos membres ont ainsi accès à la caisse de compensation AVS Hotela, dont le siège social est à Montreux. Cela nous permet de gérer les salaires de tous nos membres s’ils le souhaitent. Les cours cafetier proposés à Genève par le groupement que préside Jean-Pierre Bedonni ont été développés avec l’appui de la HES-SO Valais, laquelle utilise depuis onze ans des modules de formation à distance.

«Il nous a fallu deux ans pour transposer cette technique aux besoins genevois et pour développer les contenus », observe ce dernier qui rappelle que cela représente tout de même 15 heures de travail par semaine pour un restaurateur. Le programme de cours à distance se nomme ritzy, choisi en hommage au pionnier valaisan de l’hôtellerie César Ritz.

Lire aussi: A Genève, les restaurants naissent et meurent

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."