Bilan

Les agriculteurs américains inquiets d'un mariage Bayer-Monsanto

Les agriculteurs américains s'inquiètent des conséquences sur les prix des semences et pesticides du mariage envisagé entre le géant de la chimie Bayer et le semencier Monsanto.

M. Johnson, lui-même gros exploitant, s'inquiète particulièrement d'une possible hausse des prix des semences et des engrais.

Crédits: AFP

Les agriculteurs américains s'inquiètent des conséquences sur les prix des semences et pesticides du mariage envisagé entre le géant de la chimie Bayer et le semencier Monsanto, a indiqué jeudi dans la presse allemande le président de leur fédération.

La fusion - qui est loin d'être faite, Monsanto ayant pour le moment refusé les avances de Bayer - "aurait d'importantes conséquences sur les agriculteurs", a déclaré au journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) le président de l'Union nationale des agriculteurs, Roger Johnson.

M. Johnson, lui-même gros exploitant, s'inquiète particulièrement d'une possible hausse des prix des semences et des engrais, dans lesquels l'union des deux groupes aurait une position de marché dominante.

Le passage d'un acteur américain sous pavillon étranger lui cause aussi du souci: "On se demande comment ils vont se comporter et s'ils ont les mêmes intérêts que les Américains", a-t-il dit au FAZ.

Bayer a proposé lundi 62 milliards de dollars (55 milliards d'euros) pour racheter Monsanto, producteur d'OGM, symbole pour beaucoup des dérives de l'agriculture, pour créer une géant de l'agrochimie. Monsanto considère l'offre trop basse, mais s'est montré ouvert à des discussions.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."