Bilan

Les 10 projets de tours les plus fous

En matière d’architecture démesurée, c’est pour l’instant la Burj Khalifa qui tient le haut de l’affiche avec ses 828 mètres. Jusqu’à quand? Vue d’ensemble des plus impressionnants gratte-ciels en projet.
  • A 420 mètres seulement, la Dynamic Tower de Dubaï ne brillera pas par sa hauteur. Et pour cause: construite selon le principe de «dynamic architecture» développé par l’architecte David Fisher, son point fort sera qu’elle changera constamment d’aspect. En mouvement perpétuel, ses 80 étages pourront pivoter autour d’un axe central, indépendamment les uns des autres, effectuant une rotation complète en une heure et demie. Toujours à l’état de projet, sa construction n’a vraisemblablement pas commencé. 

    Crédits: DR
  • Plus haute tour du continent américain et d’Occident, le One World Trade Center se dresse à Manhattan à l’emplacement de l’ancien complexe détruit lors des attentats du 11 septembre 2001. D’une hauteur de 541 mètres (au bout de son antenne) là où les tours jumelles culminaient à 526 mètres, le bâtiment achevé en mai 2013 sera à terme entouré de cinq autres nouveaux édifices, dont certains sont toujours en construction. 

    Crédits: DR
  • Ce n’est pas tant sa taille qui fait l’originalité du futur Crescent Moon de Dubaï, mais bien sa forme. Le projet de cet édifice avait été présenté par la firme américaine Transparent House lors du prix ThyssenKrupp Elevator Architecture Award en 2008. Peu d’indices filtrent depuis sur une éventuelle date de construction. Le projet serait toujours en attente d’une approbation officielle. Son design symbolise le mélange entre tradition et modernité dans le monde musulman. 

    Crédits: DR
  • Grâce à des dispositifs d’économie d’énergie, la facture en eau et en électricité de la Wuhan Greenland Tower devrait être optimisée. Un recyclage des eaux usées, ou encore un système de contrôle de l’allumage des lampes selon la lumière du jour, sont notamment prévus. Avec 125 étages d’ici 2017, la tour devrait culminer à 636 mètres pour un budget de 4,5 milliards de dollars. 

    Crédits: DR
  • La Shanghai Tower, en construction depuis 2008 dans le quartier d’affaires de Pudong, n’est pas encore achevée mais de nombreux internautes l’ont déjà virtuellement visitée: en janvier dernier, Vadim Makhorov et Vitaliy Raskalov, deux jeunes Russes spécialistes de l’escalade urbaine, ont grimpé clandestinement jusque sur une grue au sommet de la tour. Une vidéo et des photos de leur escapade vertigineuse ont largement circulé sur le net. D’une hauteur finale de 632 mètres, l’édifice devrait être livré au plus tôt fin 2014.

    Crédits: DR
  • La construction de la India Tower a débuté à Bombay en 2010. Mais elle n’a pas vraiment dépassé le stade des fondations: le projet est suspendu depuis 2011, et son avenir semble très incertain. Si elle un jour achevée, la tour est conçue pour mesurer 718 mètres pour 126 étages. 

    Crédits: DR
  • Dans la ville de Changsha, à l’est de la Chine, la Sky City Tower devait sortir de terre en un temps record: trois mois, selon les concepteurs du projet. Il suffisait théoriquement d’assembler sur place ses éléments préfabriqués pour la faire culminer à 838 mètres. Débutée en juillet 2013, la construction a toutefois été interrompue pour des raisons administratives. Elle devrait reprendre ce mois-ci, pour un coût total relativement modeste de 628 millions de dollars. 

    Crédits: DR
  • Adrian Smith, concepteur de la future Kingdom Tower à Djeddah en Arabie Saoudite, sait de quoi il parle: c’est déjà lui qui avait imaginé la Burj Khalifa de Dubaï. Initialement prévue pour grimper à 1'600 mètres, la Kingdom Tower ne devrait finalement culminer qu’à 1'000 mètres. Après d’importants travaux de fondations, sa construction devrait débuter à la fin du mois. La tour ne sera probablement pas terminée avant 2019, pour une ardoise de 1,2 milliard de dollars. 

    Crédits: DR
  • En 2012, l’homme d’affaires azerbaïdjanais Ibrahim Ibrahimov, président du groupe Avesta, annonce la construction de 41 îles artificielles sur la mer Caspienne, au sud de Baku. Au centre de ce complexe trônera l’Azerbaijan Tower et ses 1'050 mètres de hauteur, selon Avesta. La construction de ce mastodonte, qui devrait coûter entre un et deux milliards de dollars, devrait débuter en 2015 pour s’achever quatre ans plus tard. 

    Crédits: DR
  • La X-Seed 4000 est certainement le projet le plus pharaonique jamais envisagé. Cette tour, imaginée en 1995 par la firme japonaise Taisei Corporation, devrait culminer à…4000 mètres. Sa base d’un diamètre de 6 kilomètres reposerait sur l’eau au large de Tokyo, et elle abriterait entre 500'000 et 1 million d’habitants. Sa forme imiterait celle du Mont Fuji, auquel elle ferait face. Mais rien n’indique que l’on aura un jour les compétences techniques pour construire cette tour. Ni le budget d’ailleurs: en 2006, le coût de l’édifice était estimé entre 300 et 900 milliards de dollars.

    Crédits: DR

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."