Bilan

Les ventes en ligne devraient voir leur croissance accélérée avec l'épidémie

Les Suisses ont dépensé 800 millions de francs de plus en 2019 pour leur achats sur Internet d’après les statistiques de l’Association Suisse de Vente à Distance publiées ce mercredi 11 mars. Une tendance qui devrait s'accentuer avec l'épidémie de coronavirus qui sévit actuellement.

Le volume d'achats effectués en ligne a fortement augmenté en 2019.

Crédits: Keystone

Faire ses courses d’un seul clic? En Suisse la tendance est de plus en plus marquée. Avec ou sans coronavirus, les achats sur Internet ont le vent en poupe dans le pays depuis déjà quinze ans. Une tendance que le COVID-19 risque d’amplifier encore selon Patrick Kessler, directeur général de l’Association Suisse de Vente à Distance: «Nous supposons qu'il y aura plus de commandes en ligne pendant les restrictions dues à cette pandémie, mais dans certains secteurs seulement. D’autres doivent s’attendre à une baisse des ventes à court terme, puis à rebondissements après la crise. »

Moins de petits colis venant d’Asie en 2019

D’après les résultats du sondage réalisé par GfK pour cette association qui regroupe plus de 320 boutiques en ligne en Suisse, en 2019, les consommateurs locaux ont acheté pour 10,3 milliards de francs suisses de marchandises en ligne. Soit une augmentation de 8,4% par rapport à 2018. Les secteurs de l’électronique domestique et de l’habillement ont enregistré les meilleures ventes.

Dans l’ensemble, les dépenses en ligne ont doublé et leurs montants progressé de 5,2 milliards de francs ces dix dernières années. Cependant, si le volume d’achats général est en hausse, pour la première fois de l’histoire, le nombre de petits colis en provenance d'Asie a diminué. Et pour cause, les internautes ont privilégié les commerces suisses, à qui ils ont versé 8,3 milliards de francs, c'est-à-dire plus de 80% de leur budget total. Il est à noter que 21 millions d’envois provenaient tout de même d’Asie, majoritairement de Chine, et que la valeur de cette marchandise par colis est en augmentation.

Plus d’achats non alimentaires en ligne

Si les produits alimentaires constituent seulement 2,8% des achats en ligne, leur chiffre d’affaires a dépassé pour la première fois la barre du milliard de francs grâce aux commandes de boissons (vin et café). Quant à l’assortiment de produits non alimentaires, il est plébiscité à hauteur de 16,9%. Les appareils électroniques sont la marchandise la plus demandée (36%), suivis des articles d’habillement (mode et chaussures).

La demande dans ces deux secteurs continue à croître et génère désormais 2,15 milliards de francs. Idem pour les articles Maison&Bien-être qui se développent sans encombre, à en juger par les 750 millions de francs dépensés en 2019.

Tendances futures

«Nous tablons sur une nouvelle croissance de 8 à 10% par an au cours des prochaines années», rapportait Nadine Baeriswyl lors de sa présentation en février dernier au Digital Luxe Meeting à Genève. D’après la directrice adjointe de l’Association Suisse de Vente à Distance, en 2025, le commerce en ligne pèsera 25% des parts du marché dans le non-alimentaire.

Mais d’ici là, il faut encore survivre au coronavirus qui fragilise sensiblement l’économie mondiale. «En Europe, l’impact du COVID-19 dans l’événementiel représente un risque de chômage pour 35’000 employés (2'800 en Suisse) et la disparition de 500 sociétés, car, sans clients pas de manifestations», souligne Franck Prime, CEO de la société One Place Suisse.

Selon ce créateur de plus de 200 événements dédiés au marketing en ligne des produits de luxe, trois mois sans événementiel coûteront, à un pays seulement, 50 millions de francs en chiffre d’affaires non dispersé dans son économie. De quoi booster encore plus le nombre de clics en ligne des consommateurs en quarantaine…

Anna Aznaour

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."