Bilan

Les ventes de voitures neuves à nouveau en repli en 2018

Les ventes de voitures neuves et d'occasion ont reculé en Suisse, en 2018. Presque 300'000 nouvelles voitures ont trouvé preneur, soit 4,6% de moins que l'année précédente.

Le marché des voitures neuves a souffert des diverses crises.

Crédits: DR

 Les vendeurs de voitures en Suisse et au Liechtenstein n'ont pas profité d'une solide conjoncture en 2018. Le nombre de voitures neuves écoulées s'est en effet replié sur un an. Le marché de l'occasion s'est également inscrit en recul, même s'il a été moins prononcé.

En tout, 299'716 nouvelles voitures ont été vendues l'année dernière, un chiffre en repli de 4,6% sur un an. L'année précédente s'était également soldée par une baisse.

Conflits et (in)visibilité

La branche automobile a souffert du manque de visibilité en Europe sur le plan politique et économique ainsi que du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis, souligne lundi l'Union professionnelle suisse de l'automobile (Upsa). Le détournement du diesel et des problèmes de disponibilités parmi plusieurs constructeurs ont également freiné les ventes, raison pour laquelle les chiffres doivent être estimés comme satisfaisants, a précisé la fédération.

L'impact des scandales

Les scandales liés aux moteurs diesel ont pesé sur les ventes de ce type de véhicules, qui se sont repliées d'un cinquième. Leur part de marché avoisinait les 30% au deuxième semestre. A l'inverse, les systèmes alternatifs ont convaincu plus de clients, les ventes ayant bondi de 23%. Leur part de marché se situait à fin 2018 aux alentours de 7,2%. Les véhicules purement électriques ou doté d'un moteur hybride rechargeable pesaient pour seulement 3,2%.

Parmi les dix principaux constructeurs, seul Ford a vu ses ventes de voitures neuves progresser (+9,4%). A l'inverse, Opel a essuyé le plus fort repli (-15%). Volkswagen est parvenu à défendre sa position de numéro un malgré un recul des ventes (-8,4%). Le constructeur allemand affiche une part de marché de 11%, suivi par Mercedes Benz (8,6%) et BMW (8,1%).

Le marché de l'occasion a profité d'une situation un peu plus favorable. Sur l'année, 856'057 transactions ont été comptabilisées, soit 1,9% de moins que lors de l'exercice précédent. En raison d'une offre un peu plus limitée, le cabinet Eurotax table cette année sur des prix légèrement en hausse pour l'occasion et sur 865'000 véhicules vendus.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."