Bilan

Les transports publics veulent passer à l'électrique

Plusieurs entreprises de transports publics prévoient de remplacer de grandes parties de leurs flottes de bus diesel par des véhicules climatiquement neutres. Elles demandent toutefois une amélioration des conditions-cadre.

Actuellement, les transports publics sont à l'orgine d'environ 5% de la consommation d'énergie et de 4% des émissions de CO2 de l'ensemble du trafic en Suisse.

Crédits: AFP

La Confédération et la branche des transports publics ont développé une "stratégie énergétique" pour ce secteur. Des représentants de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), de CarPostal et des transports publics zurichois (VBZ) ont présenté leurs projets et leurs réflexions lundi lors d'une conférence de presse du Service d'information pour les transports publics (Litra) à Berne.

Actuellement, les transports publics sont à l'orgine d'environ 5% de la consommation d'énergie et de 4% des émissions de CO2 de l'ensemble du trafic en Suisse. L'objectif est d'augmenter l'efficacité énergétique de 30% d'ici 2050 et d'éliminer totalement les émissions de CO2.

Il n'existe toutefois pas de plan global sur la manière d'atteindre ces buts. "Il est nécessaire d'agir pour aider l'électromobilité à réaliser une percée dans les transports publics et à maintenir la compétitivité de ce secteur", a déclaré le conseiller national Martin Candinas (PDC/GR), président de la Litra.

Aujourd'hui, les entreprises doivent répondre à des exigences très différentes. Il faut optimiser les conditions cadres pour le passage aux bus électriques, affirme la Litra dans un communiqué.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."