Bilan

Les taux négatifs sont essentiels, affirme Andrea Maechler

Les taux négatifs constituent un instrument de politique monétaire qui est, à l'heure actuelle, nécessaire en Suisse, a rappelé mercredi Andrea Maechler, membre du directoire de la Banque nationale suisse (BNS). Le Brexit et les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis contribuent à la valorisation du franc.

« Les taux négatifs sont absolument nécessaires et essentiels à la Suisse », selon Andrea Maechler, membre du directoire de la BNS

Crédits: Keystone

La multiplication des incertitudes conjoncturelles et géopolitiques renforcent le statut de valeur refuge de la devise helvétique, a expliqué Mme Maechler lors d'un événement à Zurich. Afin d'éviter une augmentation dommageable du franc vis-à-vis de l'euro ou du dollar, les taux d'intérêts en Suisse doivent être plus bas que dans les pays concernés, a-t-elle plaidé.


« Les taux négatifs sont absolument nécessaires et essentiels à la Suisse », selon Andrea Maechler. En complément à cela, la BNS est prête à intervenir sur le marché des changes si nécessaire, comme cela a été répété à de multiples reprises par le passé.

Pour Mme Maechler, il est actuellement difficile de prédire combien de temps les taux négatifs vont perdurer. Cela pourrait durer plus longtemps que prévu, a averti la banquière centrale. Pour cette raison, la BNS a assoupli son dispositif en septembre, en adaptant la base de calcul pour le prélèvement de l'intérêt négatif auprès des banques.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."