Bilan

Les PME, touchées par la deuxième vague, pessimistes pour 2021

Les PME suisses actives dans les prestations de services sont encore plus touchées par la deuxième vague de la pandémie de coronavirus que leurs homologues industrielles. La crise sanitaire devrait encore être un frein majeur en 2021, selon la banque Raiffeisen.

Les petites et moyennes entreprises se montrent pessimistes pour l'avenir, alors que le PIB suisse a certainement reculé au quatrième trimestre 2020.

Crédits: DR

L'indice des directeurs d'achat (PMI) pour les PME de la banque Raiffeisen a baissé à 43,3 points en décembre, contre 44,0 points le mois précédent. Cet indicateur, publié lundi, demeure ainsi largement sous la barre des 50 points, qui représente le seuil de croissance.

Dans le détail, les sociétés interrogées ont fait état en décembre d'une baisse de la production encore plus importante qu'en novembre (40,2 contre 43,5 points). Le recul est particulièrement net en matière d'emploi, cette sous-composante chutant à 41,4 points après 47,0. Le volume des commandes est resté stable mais à un niveau faible, à 40,5 points, plaidant contre une reprise rapide des affaires dans les mois à venir, selon le communiqué.

En revanche, les délais de livraison et les stocks d'achats ont clôturé l'année en expansion, au-delà des 50 points.

Les petites et moyennes entreprises se montrent pessimistes pour l'avenir, alors que le PIB suisse a certainement reculé au quatrième trimestre 2020. Elles craignent particulièrement une troisième vague de la pandémie. L'année 2021 s'annonce encore difficile, malgré l'espoir suscité par les vaccins.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."