Bilan

Les perspectives économiques s'améliorent (CS CFA)

L'optimisme pour l'avenir regagne progressivement le coeur des analystes, même si le chemin sera long. Malgré le franc fort et les pressions déflationnistes, ils ne s'attendent pas à ce que la Banque nationale suisse baisse ses taux en juin, selon le sondage mensuel effectué par Credit Suisse.

La progression de l'indicateur montre que les analystes s'attendent à une reprise économique au second semestre, qui sera plutôt lente, bien que les magasins et restaurants aient déjà rouvert.

Crédits: Keystone

Certes, l'environnement économique est toujours jugé exceptionnellement mauvais, mais la progression de l'indicateur en mai illustre des perspectives plus optimistes pour l'été et l'automne. L'indicateur CS CFA s'est inscrit en forte hausse au cours du mois sous revue, à +31,3 points, contre +12,7 points en avril.

La progression de l'indicateur montre que les analystes s'attendent à une reprise économique au second semestre, qui sera plutôt lente, bien que les magasins et restaurants aient déjà rouvert.

La situation au niveau des exportations est jugée plus mauvaise que jamais, mais la moitié des sondés s'attend à ce qu'une amélioration intervienne, et ce malgré le franc fort. La monnaie helvétique pourrait d'ailleurs continuer à s'apprécier, aussi bien face à l'euro que face au dollar, de l'avis de la moitié des sondés. Plus frappant encore, un cinquième d'entre eux envisage même que la juste valeur du franc pourrait glisser sous un euro.

Concernant les marchés actions, à la fois aux Etats-Unis, en zone euro et en Suisse, les analystes ne tablent pas sur une future hausse des cours, la reprise paraissant déjà avoir touché à sa fin. Les perspectives pour le SMI sont meilleures que pour les autres indices.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."