Bilan

Les perspectives du marché du travail s'améliorent en Suisse

Pour la première fois depuis le début de la crise du coronavirus, les entreprises qui prévoient d'embaucher au cours des trois prochains mois sont plus nombreuses que celles qui prévoient de réduire leurs effectifs, selon l'institut KOF.

L'institut se base sur les réponses de plus de 4500 entreprises interrogées en avril concernant leurs prévisions et leurs attentes en matière d'emploi.

Crédits: Keystone

L'indicateur de l'emploi a augmenté en avril à -1,8 point, contre -6,3 points (révisé de -8,2 points) au premier trimestre 2021, indique lundi le Centre de recherche conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich.

L'indicateur a ainsi rattrapé une grande partie de la baisse subie il y a un an en raison de la crise du Covid-19. Il n'est "plus que légèrement inférieur à sa moyenne à long terme. Les perspectives du marché du travail suisse se sont donc nettement améliorées par rapport aux derniers mois". Au premier trimestre 2020, il s'établissait à 3,4 points, avant de chuter au deuxième à -20,6 points.

La majorité des entreprises du secteur des assurances souhaitent augmenter leurs effectifs. Les indicateurs de l'emploi pour les autres services, la construction et le commerce de gros sont également légèrement positifs.

Pessimisme dans la restauration


Dans le secteur manufacturier, l'indice s'est nettement redressé tout en étant encore légèrement négatif à -1,0. Il y a désormais plus d'entreprises dans ce secteur qui prévoient d'embaucher au cours des trois prochains mois que d'homologues qui envisagent de réduire leurs effectifs.

En revanche, l'indicateur de l'emploi dans l'hôtellerie et la restauration s'est établi à -34,5 points en avril, "ce qui constitue une valeur très faible d'un point de vue historique". Leur perception actuelle de l'emploi s'est même dégradée par rapport au premier trimestre. Mais les hôteliers s'attendant à une amélioration dans les mois à venir, les prévisions d'emploi ont augmenté par rapport au trois premiers mois de l'année.

L'institut se base sur les réponses de plus de 4500 entreprises interrogées en avril concernant leurs prévisions et leurs attentes en matière d'emploi. Les enquêtes sont menées dans neuf secteurs d'activité, qui représentent 85% de l'emploi dans le secteur privé.

Fin avril, le baromètre économique du KOF estimait que l'économie suisse serait fortement stimulée dans un avenir proche, pour autant que le coronavirus le permettait.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."