Bilan

Les nuitées hôtelières ont chuté en mai aussi

L'hôtellerie helvétiques a continué à souffrir des conséquences de la pandémie de coronavirus au mois de mai. Après un effondrement de près de deux tiers sur un an en mars et une évaporation de plus de 90% en avril, le nombre de nuitées hôtelières recensées par l'Office fédéral de la statistique (OFS) a chuté de 79,2% à 625'054 en mai.

Le désamour pour le tourisme urbain s'est confirmé avec des reculs de plus de 90% dans les pôles régionaux que représentent Genève et la région zurichoise.

Crédits: DR

Le recul cumulé sur les cinq premiers mois de l'année atteint 43,8%, selon le relevé publié lundi.

Si la fréquentation des hôtes autochtones n'a fondu "que" de 56% en mai, celle des visiteurs en provenance de l'étranger a dégringolé de plus de 1,7 million de nuitées à tout juste 85'099.

Le désamour pour le tourisme urbain s'est confirmé avec des reculs de plus de 90% dans les pôles régionaux que représentent Genève et la région zurichoise. Les Grisons et la région Jura & Trois-Lacs affichent les moins sévères contre-performances, à respectivement -46,4% et -49,5%.

Les Grisons demeurent ainsi la région la plus épargnée par la désertion de visiteurs indigènes comme étrangers depuis le début de l'année, avec à peine plus d'un cinquième de fréquentation en moins. Suivent le Valais (-32,4%), la Suisse orientale (-39,6%) et la région bernoise (-42,7%).

Berceau du Covid-19 en Suisse et premier canton a avoir adopté des contre-mesures, le Tessin (-62,3%) occupe la moins bonne extrêmité du classement sur cinq mois, derrière la région zurichoise (55,4%) et Genève (-53,7%).

Oscillant d'ordinaire entre 40% et 45% à cette période de l'année, le taux d'occupation des chambres a plafonné à moins de 10% en mai, après avoir établi un plancher historique à 3,5% en avril. Pour les seuls établissements demeurés ouverts, ce taux s'est établi à 17,2%, après 8,3% le mois précédent.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."