Bilan

Les marques les mieux évaluées de Suisse

Brand Finance a publié son classement des marques les mieux évaluées de Suisse. Parmi les cinq premières: Nestlé est en tête. Suivent UBS, ABB, Zurich et Rolex.

La Suisse regorge de marques de valeur.

Crédits: DR

Nestlé est encore une fois au sommet du classement réalisé par Brand Finance. L'institut mesure chaque année la force des marques helvétiques. La valeur du géant alimentaire est estimé à 19,644 milliards, soit davantage que les 10,606 milliards d'UBS qui se classe en seconde position. ABB complète le podium avec ses 8,411 milliards de valeur estimée. L'assureur Zurich est quant à lui quatrième - avec 8,219 milliards. Nouveau venu dans le top cinq: Rolex dépasse Credit Suisse. Dans son communiqué, le CEO de Brand Finance, David Haigh, commente l'entrée du nouveau venu: "Les marques suisses sont synonymes de qualité intemporelle, de style impeccable et de luxe. Ce n'est pas une surprise que la marque Rolex soit apparue dans le top cinq puisqu'elle continue de faire sentir sa présence à travers du sponsoring sportif tactique lors des événements sportifs les plus prestigieux".

Des domaines divers

L'étude démontre que de nombreux secteurs d'activité sont porteurs.

Crédits: Brandirectory.com

Celui de l'alimentaire semble bien porté par Nestlé, qui compte plusieurs de ses marques dans le top 50. Nescafé est neuvième, Maggi 31ème et Nespresso 38ème.

Crédits: Brandirectory.com

L'an dernier, l'alimentaire occupait une part plus importante de la valeur totale, à près de 19/ contre les 17,27% en 2019. Des secteurs comme la pharma ou les télécommunications étaient également mieux classés. Dans l'ensemble, la hiérarchie n'a toutefois pas bougé.

Evaluer la force: méthode

Brand Finance est transparent sur sa méthodologie pour calculer la valeur des marques. En résumé, le classement se fait à l'aide d'un score au "Brand Strength Index" (BSI). La note peut aller de un à cent. De multiples paramètres sont ensuite passés en revue pour déterminer la taille du marché des différentes marques, les revenus estimés par rapport à la société mère ou encore les revenus prévisionnels à l'aide des rapports passés.

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de société, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."