Bilan

Les centres commerciaux résistent dans le paysage suisse

Les centres commerciaux font preuve de résistance. Malgré une légère baisse des chiffres d'affaires, leur importance dans le secteur du commerce de détail suisse est restée stable en 2019, selon les données de l'institut d'études de marché GfK publiées mardi.

Près de 59% des surfaces des centres commerciaux sont louées par des acteurs non-alimentaires.

Crédits: Keystone

En 2019, les centres commerciaux pesaient à hauteur de 19% dans le commerce de détail suisse, une part similaire à celle de l'année précédente. A titre de comparaison, la vente en ligne représentait 9%. Toutefois, le total des ventes générées par ces lieux dédiés aux emplettes a essuyé un repli de 1%.

La tendance a été meilleure pour les zones commerciales présentes dans les principales gares de suisse, notamment à Bâle, Berne, Lucerne, Zurich et Genève, qui ont connu une hausse de leur chiffre d'affaires cumulée de 1,1 milliard.

Près de 59% des surfaces des centres commerciaux sont louées par des acteurs non-alimentaires. Les prestataires de services sont de leur côté de plus en plus nombreux et représentent désormais une part de 21% (2011: 17%). La restauration pèse pour 5,5% des surfaces et 7,3% des chiffres d'affaires générés dans les centres commerciaux.

Alors que le marché des centres commerciaux semble saturé, sept projets sont actuellement en construction et deux en préparation, illustrant le repositionnement du secteur, relève GfK. Avec la crise liée au coronavirus, les locataires et propriétaires des surfaces commerciales doivent faire face à d'importants replis de la fréquentation et des recettes, ce qui devrait accélérer la mutation de ces lieux.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."