Bilan

L'économie suisse a souffert au troisième trimestre

Le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse a reculé de 0,2% par rapport au trois mois précédent. Il a progressé de 2,4% en un an.

Le secteur de l'énergie a vu son PIB se contracter de 2,2%.

Crédits: Keystone

L'économie suisse sort d'un 3e trimestre très difficile, avec un recul de 0,2% du produit intérieur brut (PIB) par rapport aux trois mois précédents. Sur un an, la progression est de 2,4%, soit deux évolutions inférieures aux prévisions des analystes mais plutôt synchrones avec celles de la zone euro

L'industrie, les services et, du côté des dépenses, la demande intérieure et le commerce extérieur ont tous livré des "impulsions négatives", a annoncé jeudi le Secrétariat à l'économie. Il s'agit d'un coup de frein abrupt, après une phase de croissance dynamique enregistrée depuis un an et demi.
Au trimestre précédent, l'économie avait crû de 0,7% sur le trimestre. Les sept économistes du consensus AWP avaient tous tablé sur une progression du PIB au 3e trimestre entre 0,2 et 0,6%. Et sur un an, ils s'attendaient à une augmentation de 2,7 à 3,1%.

L'énergie et le commerce touchés

Le secteur de l'énergie a notamment souffert, avec une contraction de 2,2%, que le Seco explique par l'été sec qui a engendré une baisse de production dans les centrales hydroélectriques. Du coup, les exportations de biens industriels et d'énergie ont fortement chuté. Les exportations totales de marchandises ont elles aussi nettement faibli sur trois mois (-4,2%).

Le commerce (-1,0%) n'a pas été épargné, une évolution qui touche aussi bien le commerce de détail que le commerce de gros. Le secteur de la santé en revanche a crû de 0,5%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."