Bilan

L'économie suisse a connu une croissance soutenue en 2018

Le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse a augmenté de 2,8% l'année dernière, porté par une reprise de la contribution du commerce extérieur et une impulsion de l'industrie manufacturière. La productivité du travail a, elle, progressé de 2,4%.

Après le contrecoup de l'abandon du taux plancher en 2015, la valeur ajoutée dans l'industrie manufacturière a poursuivi son expansion (+3,9%) après les premiers effets observés en 2016 (+3,7%).

Crédits: keystone

Les premières estimations de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiées mardi se montrent plus optimistes que celles du Secrétariat d'Etat à l'Economie. Le Seco avait indiqué en début d'année que le PIB avait progressé de 2,5% en 2018, après 1,6% en 2017. D'après l'OFS, le revenu national brut (RNB) à prix courants a lui progressé de 5,0%.

Après quatre années de forte croissance, les investissements ont augmenté modérément (+1,1%). Avec 1,2%, la croissance dans la construction s'est inscrite en ligne avec celle de 2017 (+1,5%).


De leur côté, les dépenses de consommation finale des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages ont progressé modérément de 1,0% (2017: +1,2%). « Le climat de consommation a légèrement fléchi durant l'année », selon l'OFS.

Forte hausse du commerce extérieur

Le solde de la balance des biens (sans l'or non monétaire) a augmenté de 11,9%, continuant sur sa lancée de 2017 (+10,8%). Cette croissance est due au dynamisme plus marqué des exportations par rapport à celui des importations (respectivement +7,1% et +5,7%).

La hausse des exportations provient notamment du négoce de matières premières, des industries chimique et pharmaceutique, des instruments de précision, de l'horlogerie et de la bijouterie.


La productivité totale du travail a augmenté de 2,4% en 2018 dans le pays. "Ce résultat est imputable non seulement à la vigueur de la production suisse, mais également à une relative stabilité de l'évolution du nombre d'heures effectivement travaillées (+0.4%)", souligne l'OFS.

L'institution a aussi procédé à une révision des résultats 2016 et 2017, entraînant une correction à la hausse de la croissance du PIB de respectivement 0,1 point de pourcentage à 1,7% en 2016 et de 0,2 point de pourcentage à 1,8% en 2017.

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Economie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."