Bilan

L'économie britannique pas encore prête à un Brexit sans accord

L'économie britannique "n'est pas encore prête" à un Brexit sans accord, a prévenu jeudi le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney, insistant sur les tensions subies par les entreprises du fait des incertitudes autour de la sortie de l'UE.

Le divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne semble toujours aussi compliqué. Le gouverneur de la Banque d'Angleterre estime que l'économie britannique n'est pas prête.

Crédits: AFP

"Bien que de nombreuses entreprises intensifient leurs préparatifs, l'économie britannique dans son ensemble n'est pas encore prête à une sortie sans accord et sans transition", a déclaré M. Carney lors d'une conférence de presse.

Les négociations entre Londres et Bruxelles sur les modalités du Brexit sont bloquées et, théoriquement, le Royaume-Uni pourrait sortir le 29 mars du bloc continental sans accord de transition - un départ abrupt fortement redouté par les milieux d'affaires.

Maintien de la politique monétaire

Dans ce contexte, la Banque d'Angleterre (BoE) a maintenu jeudi en l'état sa politique monétaire et sabré sa prévision de croissance pour 2019, justement en raison des effets négatifs des incertitudes autour du Brexit ainsi que du ralentissement économique mondial.

"Le brouillard du Brexit entraîne une volatilité à court terme dans les statistiques économiques et surtout crée une série de tensions pour l'économie, pour les entreprises", a expliqué le gouverneur dont le mandat avait été prolongé jusqu'à début 2020 pour assurer de la stabilité en cette période incertaine.

Baisse de la production, de l'investissement et de l'emploi ?

M. Carney ajoute que les enquêtes menées par la BoE montrent que les entreprises craignent une baisse importante de la production, de l'investissement et de l'emploi en cas de Brexit sans accord.

Le gouverneur a en outre estimé qu'un divorce sans concession augmenterait la probabilité de voir l'économie se contracter temporairement.

La Banque d'Angleterre n'a eu de cesse ces derniers mois de mettre en garde contre les conséquences du flou entourant le Brexit. Fin novembre, elle avait dévoilé un scénario particulièrement noir en cas d'absence d'accord, qui entraînerait selon elle un effondrement de la livre sterling et un choc énorme sur l'économie.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."