Bilan

Le Venezuela propose une réunion des chefs d'Etat de l'Opep

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, souhaite mettre au point une stratégie pour remettre de l'ordre sur le marché pétrolier avec une réunion au plus haut niveau des chefs d'Etat de l'Opep.

Selon M. Maduro, l'idée de convoquer une réunion de l'Opep à haut niveau "a plu" à l'émir du Qatar qui s'est engagé à procéder "aux consultations nécessaires" au sein de l'Organisation des pays producteurs de pétrole pour qu'elle puisse avoir lieu.

Crédits: AFP

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a une nouvelle fois proposé samedi la convocation d'une réunion des chefs d'Etat des pays membres de l'Opep et d'autres pays producteurs de brut, a-t-il indiqué depuis le Qatar.

"Je pense qu'il est nécessaire de mettre au point une stratégie pour remettre de l'ordre sur le marché pétrolier (...) avec une réunion au plus haut niveau des chefs d'Etat de l'Opep", a déclaré M. Maduro interrogé par la chaîne de télévision Telesur, après un entretien avec l'émir du Qatar, Tammid Bin Hamad Al Zani.

Cette semaine le prix du brut vénézuélien a enregistré sa première hausse depuis juin et à clôturé la séance de vendredi à 42,66 dollars le baril, selon le ministère du Pétrole.

Le prix de l'or noir du Venezuela a connu une baisse constante depuis juin 2014, poussant le président Maduro à faire une tournée d'alliés politiques et de producteurs de pétrole, entamée en janvier dernier, et qui l'a conduit dans des pays comme la Chine, l'Iran, l'Arabie Saoudite, l'Algérie, la Russie et le Qatar, à la recherche d'une stratégie commune pour mettre un terme à la chute des prix.

Selon M. Maduro, l'idée de convoquer une réunion de l'Opep à haut niveau "a plu" à l'émir du Qatar qui s'est engagé à procéder "aux consultations nécessaires" au sein de l'Organisation des pays producteurs de pétrole pour qu'elle puisse avoir lieu.

"Il a aussi proposé que des pays producteurs de pétrole non membres de l'Opep prennent part à cette réunion", a ajouté M. Maduro.

Le Venezuela, qui tire 96% de ses devises de ses exportations de pétrole, connaît depuis 2012 une pénurie de produits de base, entre autres de produits alimentaires et de médicaments faute de devises pour les importer.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."