Bilan

Le tourisme suisse souffre, la région du Léman s'en tire bien

Le mois de juin a été décevant pour l'hôtellerie suisse: les mauvaises conditions météorologiques ont fait chuter les nuitées. Au niveau géographique, la région du Léman a par contre vu son attrait augmenter au début de l'été.

Les nuitées en Suisse ont principalement souffert de la météo en juin.

Crédits: Image: Keystone

Les nuitées hôtelières ont reculé de 3,2% sur un an en juin, en raison notamment des mauvaises conditions météorologiques. Sur l'ensemble du 1er semestre, le solde est également négatif en comparaison annuelle (-1,2% ou -199'000 nuitées), indique l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans son compte rendu périodique.

Lire aussi: Les nuitées hôtelières ont progressé de 1,3% en mai

Au cours des six premiers mois de l'année, la fréquentation helvétique a enregistré une hausse de 0,5% (+36'000 nuitées) par rapport à la même période en 2015. Le nombre de visiteurs étrangers en revanche a connu une baisse marquée (-2,5% ou -234'000 nuitées), dont plus de la moitié est à mettre sur le compte de l'Allemagne (-6,8% ou -136'000), alors qu'une forte contraction est constatée chez les touristes russes (-17,1% ou -37'000) et les brésiliens (-18,4% ou -23'000).

Avec 44'000 nuitées supplémentaires (+5,6%), les Etats-Unis affichent la plus forte augmentation absolue de tous les pays de provenance, rapporte l'OFS. Les visiteurs en provenance de Corée (+6,8% ou +9500) et des Pays du Golfe (+3,6% ou +8200) ont également été plus nombreux à poser leurs valises en Suisse pendant le 1er semestre.

La météo en cause majeure

Au mois de juin, le secteur hôtelier helvétique a enregistré 3,1 mio de nuitées, ce qui représente une baisse de 3,2% sur un an. Selon les experts de l'office fédéral, "les conditions météorologiques maussades et pluvieuses peuvent constituer un facteur explicatif de ce recul", qui se constate aussi bien chez les visiteurs autochtones qu'étrangers.

Au niveau géographique, neuf régions sur 14 ont vu leur nombre de nuitées reculer. L'Oberland bernois accuse la plus grande diminution absolue (-24'000 nuitées), suivi de près par le Valais et les Grisons (-23'000 chacun) et la région Lucerne/Lac des Quatre-Cantons (-22'000 nuitées). En revanche, la Région lémanique a vu sa fréquentation croître de 1,9%, avec 4900 nuitées supplémentaires. C'est également le cas de Berne, dont les nuitées ont progressé 4,2% ou 4000 unités.

Lire aussi: Le KOF table sur une hausse des nuitées en Suisse en 2016 et 2017

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."