Bilan

Le top 10 des gratte-ciel les plus inutiles au monde

Une association internationale de conseil en habitat urbain et gratte-ciel vient de publier le classement des dix bâtiments de grande taille les plus inutiles au monde.
  • La course aux gratte-ciel les plus élevés au monde (ici le Burj Khalifa à Dubaï) débouche parfois sur les hauteurs uniquement destinées à flatter l'orgueil des constructeurs, car une bonne partie du bâtiment n'est pas occupée. Crédits: Keystone
  • 10. Le Minsheng Bank Building à Wuhan (Chine) est haut de 331 m, mais son étage occupé le plus haut est à 237m: 94m, soit 28% de sa hauteur, ne sont pas occupés. Crédits: Freitext
  • 9. The Pinnacle à Canton (Chine) est haut de 360 m, mais son plus haut étage occupé culmine à 265 m: 95 m, soit 27% de la hauteur de l'immeuble, ne sont pas occupés. Crédits: Freitext
  • 8. La Rose Tower de Dubaï (Emirats Arabes Unis) culmine à 333m, mais l'étage le plus haut occupé se situe à 237m: 96m, soit 29% de la hauteur de l'immeuble, ne sont pas occupés. Crédits: Freitext
  • 7. L'Emirates Tower Two (tour de droite) de Dubaï (Emirats Arabes Unis) hisse sa flèche à 309m, mais c'est à 213m que culmine l'étage le plus haut occupé: 97 m, soit 31 % de la hauteur de l'immeuble, ne sont pas occupés. Crédits: Freitext
  • 6. La New York Times Tower de New York (Etats-Unis) se hisse jusqu'à 319m, mais c'est à 220m de haut que se situe l'étage le plus haut qui soit occupé: 99 m, soit 31% de la hauteur de l'immeuble ne sont pas occupés. Crédits: Freitext
  • 5. L'Emirates Tower One (tour de gauche) de Dubaï (Emirats Arabes Unis) culmine 26m plus haut que sa petite soeur, soit à 335m, mais l'étage occupé le plus haut se trouve à 241m: 113m, soit 32% de la hauteur de l'immeuble, ne sont pas occupés. Crédits: Freitext
  • 4. Le Burj-Al-Arab de Dubaï (Emirats Arabes Unis) culmine à 321m de haut, mais il faut descendre jusqu'à 198m pour trouver l'étage occupé le plus haut: 124m, soit 39% de la hauteur de l'immeuble, ne sont pas occupés. Crédits: Reuters
  • 3. La Bank of America Tower de New York (Etats-Unis) se pointe à 366m, mais c'est à 235m que l'étage le plus élevé se situe: 131m, soit 36% de la hauteur de l'immeuble, ne sont pas occupés. Crédits: Reuters
  • 2. La Zifeng Tower de Nankin (Chine) culmine à 450m, mais il faut descendre à 317m pour atteindre l'étage occupé le plus élevé: 133m, soit 30% de la hauteur de l'immeuble, ne sont pas occupés. Crédits: Freitext
  • 1. Le Burj Khalifa de Dubaï (Emirats Arabes Unis) est le plus haut bâtiment du monde depuis son achèvement début 2010: il culmine à 828m, mais son plus haut étage occupé ne se situe qu'à 585 m: 244m, soit 29% de la hauteur de l'immeuble, ne sont pas occupés. Crédits: Reuters
Depuis son inauguration en janvier 2010, le Burj Khalifa détient le titre de gratte-ciel le plus haut du monde, avec près de 830 m. Si plusieurs projets et chantiers devraient lui contester ce titre, il vient de se voir décerner un titre moins prestigieux: celui de bâtiment de haute taille le plus inutile au monde.

C'est une association internationale regroupant des fédérations d'architectes et des organismes d'information sur l'urbanisme, le CTBUH (Conseil sur les grands immeubles et l’habitat urbain), qui d'ordinaire fait de la promotion et de l'information sur les plus hautes constructions humaines, qui vient d'établir ce palmarès.

Chine, pétromonarchies du Golfe et New York

Pour y parvenir, le CTBUH a pris en compte plusieurs critères: leur hauteur totale, la hauteur de leur plus haut étage occupé et leur hauteur non-occupable. Ces données ont permis d'estimer l'«utilité» des bâtiments. Et la valeur utile de ces gratte-ciel a permis aux auteurs de l'étude de dresser le classement des dix buildings les moins utiles au monde, soit ceux dont la hauteur utilisée est la plus faible.

Les nouveaux champions des constructions géantes (Chine et pétromonarchies du Moyen-Orient) se retrouvent sans surprise en bonne place dans ce top 10, même si l'ancienne capitale mondiale des gratte-ciel, New York, place deux de ses tours dans le classement.
Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."