Bilan

Le taux du yuan a atteint son plus bas niveau depuis 4 ans

La banque centrale chinoise (PBOC) a abaissé jeudi le taux de référence du yuan à son plus bas niveau depuis 4 ans face au dollar.

La dévaluation du yuan avait entraîné dans son sillage la baisse de plusieurs devises de pays émergents.

Crédits: AFP

La banque centrale chinoise (PBOC) a abaissé jeudi le taux de référence du yuan à son plus bas niveau depuis 4 ans face au dollar, la monnaie chinoise poursuivant son repli à l'unisson des attentes des marchés après la soudaine dévaluation décidée par Pékin.

L'institution a ramené à 6,4085 yuans pour un dollar -- soit une réduction de 0,07% par rapport à la veille -- le taux-pivot autour duquel le renminbi (autre nom de la monnaie chinoise) est autorisé à fluctuer.

Il s'agit du plus faible niveau de ce taux de référence depuis août 2011. Pékin continue d'encadrer étroitement la convertibilité du yuan, celui-ci ne pouvant fluctuer que dans une fourchette quotidienne de 2% de part et d'autre du taux-pivot déterminé par la PBOC.

Mais la banque centrale avait ébranlé les marchés mondiaux le 11 août en dévaluant soudainement sa monnaie de près de 2%.

Elle s'était cependant gardée de parler de dévaluation, expliquant avoir simplement modifié sa façon de calculer le taux-pivot du yuan pour le rapprocher de la valeur "véritable" que lui prêtent les marchés.

L'institution assure prendre désormais davantage en compte la clôture de la veille sur le marché des changes, l'offre et la demande, et les cours des grandes devises. Alors que ce taux était auparavant décrié comme arbitraire et opaque, et comme un outil aisément manipulable par les autorités.

"Le yuan continue de reculer (face au dollar)" en partie sous la pression des investisseurs, "à mesure que se réalisent progressivement les attentes de dépréciation des marchés", a indiqué à l'AFP Liu Dongliang, analyste China Merchants Bank.

Bien que Pékin s'en défende, la brutale dévaluation avait été largement perçue comme un effort pour revigorer son commerce extérieur défaillant et stimuler une activité en plein ralentissement ce qui avait exacerbé les inquiétudes sur l'essoufflement de la deuxième économie mondiale.

La dévaluation du yuan avait entraîné dans son sillage la baisse de plusieurs devises de pays émergents.

Dans un effort supplémentaire pour relancer l'économie et tenter de rassurer --au lendemain d'un effondrement des Bourses mondiales--, la PBOC a par ailleurs annoncé mardi une nouvelle baisse de ses taux d'intérêt.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."