Bilan

Le taux de chômage en Suisse repart à la baisse en février

Le taux de chômage en Suisse a enregistré une modeste contraction en février. Il s'est fixé à 3,2%, soit un recul de 0,1 point sur un mois.

Le nombre d'inscrits auprès des offices régionaux de placement (ORP) a atteint 143'930 personnes, en recul de 3,5% sur un mois.

Crédits: keystone

Le taux de chômage a enregistré une modeste contraction en février. Il s'est fixé à 3,2%, soit un recul de 0,1 point sur un mois. En comparaison annuelle, la baisse s'élève à 0,4 point, selon les indications fournies jeudi par le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco).

La proportion de sans-emploi corrigée des effets saisonniers affiche un repli de 0,1 point par rapport à janvier à 2,9%.

Les statistiques sont plus ou moins conformes aux prévisions des économistes sollicités par AWP. Pour les chiffres désaisonnalisés, une majorité de spécialistes avait tablé sur un taux stable à 3,0%.

Le nombre d'inscrits auprès des offices régionaux de placement (ORP) a atteint 143'930 personnes, en recul de 3,5% sur un mois.

Dans la tranche 15 à 24 ans, le nombre d'inscrits aux ORP a reculé plus fortement que la moyenne nationale. La baisse est de 4,6% à 15'791 personnes. Par rapport à février 2017, ce chiffre a chuté de 17,4%.

La contraction s'avère moins forte pour les seniors, dont le nombre de chômeurs a atteint 39'122, soit -2,1% sur un mois et -5,1% en rythme annuel.

Une amélioration statistique est également constatée pour les demandeurs d'emplois, dont le nombre a reculé de 6,7% à 15'010 par rapport à janvier, ceci dans un contexte d'augmentation de postes vacants annoncés aux ORP.

En Suisse alémanique, le taux de chômage s'est fixé à 2,7%, avec des variations mensuelles et annuelles identiques aux chiffres nationaux. La Romandie et le Tessin présentent une proportion de sans-emploi de 4,4% en baisse de 0,2 point par rapport à janvier et de 0,4 point comparé à février 2017.

Nette amélioration en Valais

Le Valais a enregistré un recul spectaculaire du chômage de 0,6 point sur un mois, pour un taux de 4,1%. Fribourg et le Jura affichent -0,2 point à respectivement 3,1% et 4,4%.

Tous les autres cantons romands présentent des contractions conformes à la moyenne suisse. Neuchâtel et Genève demeurent en queue de classement avec des proportion de sans-emploi respectives de 5,5% et 5,2%. Le canton de Vaud complète le podium inversé avec 4,6%. Dans la région francophone du Jura bernois, le taux de chômage est resté stable à 3,7%.

Les cantons très peuplés que sont Berne et Zurich suivent la tendance nationale (-0,1 point) avec respectivement 2,4% et 3,5%. Obwald conserve la pole position (stable à 0,9%).

Le Seco livre également les chiffres du chômage partiel pour le mois de décembre. Les réductions de l'horaire de travail ont concerné moins d'employés (-8,4% sur un mois), dont le nombre s'élevait à 1359 à la fin de l'année dernière. Les entreprises ayant recours à ces mesures ont fondu d'un quart et la quantité d'heures de travail perdues d'un cinquième.

En comparaison annuelle, les statistiques montrent des baisses encore plus importantes.

Les caisses de chômage ont indiqué pour leur part que 3443 personnes avaient épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage courant décembre.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."