Bilan

Le taux d'emprunt de la France à son plus bas niveau

Le taux d'emprunt de la France à 10 ans est tombé à son plus bas niveau historique vendredi, la dette française bénéficiant des décisions de la Banque centrale européenne pour soutenir l'économie.

"La Banque centrale européenne a fait en sorte que les banques se reprêtent un peu plus entre elles, avec des conditions de financement très accommodantes, ce qui a renforcé l'appétit pour le risque et resserré" l'écart entre les dettes des pays les plus fragiles et celles des pays les plus solides.

Crédits: AFP

Le taux d'emprunt de la France à 10 ans est tombé à son plus bas niveau historique vendredi, la dette française bénéficiant largement des décisions annoncées la veille par la Banque centrale européenne pour soutenir l'économie.

Le taux est descendu à 1,656% en séance, battant de peu son dernier record de 1,659% qui datait de 2 mai 2013. La veille il avait clôturé à 1,793% sur le marché secondaire où s'échange la dette déjà émise.

"Nous sommes de retour sur les plus bas historiques de la dette française" dans un mouvement général sur le marché obligataire de "baisse des rendements assez massives" en zone euro, a souligné Patrick Jacq, un stratégiste obligataire de BNP Paribas.

"La Banque centrale européenne a fait en sorte que les banques se reprêtent un peu plus entre elles, avec des conditions de financement très accommodantes, ce qui a renforcé l'appétit pour le risque et resserré" l'écart entre les dettes des pays les plus fragiles et celles des pays les plus solides.

Mais parallèlement, comme l'institution européenne "n'a pas non plus injecté massivement de liquidités, cela a aussi joué en faveur des pays" les plus solides comme l'Allemagne et la France, a-t-il poursuivi.

En général, lorsque l'appétit pour le risque remonte parmi les investisseurs, cela profite plus à la Bourse et sur le marché de la dette aux pays les plus fragiles comme l'Espagne et l'Italie.

Mais les mesures annoncées par Mario Draghi hier ont eu un effet positif sur tous les fronts.

La Banque centrale européenne n'a en effet pas déçu jeudi les fortes attentes qui pesaient sur ses épaules en dégainant tout un arsenal de mesures pour soutenir l'activité : baisse des taux d'intérêt, taux de dépôt négatif -une mesure inédite- et une série d'incitations pour encourager les banques à prêter aux entreprises et aux ménages.

Au passage l'Italie et l'Espagne qui volent de record en record depuis quelques semaines sur leurs rendements à 10 ans ont également amélioré leurs performances.

Le taux d'emprunt de l'Italie a touché un point bas à 2,748% contre 2,933 hier à la clôture et celui de l'Espagne à 2,639% contre 2,824.

La dette allemande à dix ans, le fameux Bund de référence, se portait également bien. Peu avant 15H00, elle évoluait à 1,365% contre 1,405%, sans atteindre toutefois son record historique de 1,127% touché en juin 2012.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."