Bilan

Le salon horloger Baselworld mise sur la "concentration"

Les organisateurs de Baselworld ont été forcés d'adopter une stratégie de "concentration", car la nouvelle édition ne comptera que 600 à 700 exposants contre 1300 l'an dernier.

Pour montrer leur soutien à la foire, quelques marques importantes - Rolex, Patek Philippe, Tissot, Chopard - ont répété l'importance de Baselworld.

Crédits: keystone

La foire mondiale de l'horlogerie et de la bijouterie Baselworld compte miser sur la "concentration" pour continuer à se développer, a indiqué mercredi lors d'une conférence de presse Sylvie Ritter, directrice générale de la manifestation qui ouvrira officiellement ses portes jeudi à Bâle.

Les organisateurs de la foire ont été d'une certaine manière forcés d'adopter cette stratégie de "concentration", car la nouvelle édition ne comptera que 600 à 700 exposants contre 1300 l'an dernier. En 2017, 200 sociétés avaient déjà manqué à l'appel. Les fournisseurs des marques horlogères, les plus nombreux à déserter la manifestation, reprochent aux organisateurs notamment les prix exorbitants des stands, un manque de visibilité et une fréquentation en baisse.

"Cinq des six plus importantes marques horlogères (au niveau global) exposent à Baselworld", ont aussi tenu à souligner les organisateurs pour relativiser les départs.

Pour montrer leur soutien à la foire, quelques marques importantes - Rolex, Patek Philippe, Tissot, Chopard - ont également répété l'importance de Baselworld lors de la conférence de presse et évoqué les nouveautés qui seront présentées du 22 au 27 mars.

"On mise sur la qualité, on gagne un profil clair et bien défini" avec la nouvelle configuration, a relevé la directrice générale, qui a aussi reconnu que le salon était en effet touché par la mutation que traverse la branche horlogère.

Mi-février, MCH, société organisant notamment Baselworld, avait indiqué avoir inscrit une perte nette de 110 mio CHF dans ses comptes l'année dernière, en raison d'importants amortissements sur le parc d'exposition de Bâle et de la constitution de réserves financières destinées à optimiser ses activités.

Les ventes horlogères à l'international ont pour leur part progressé de 12,9% sur un an à 1,69 mrd en février. En janvier, cet indicateur s'était étoffé de 12,6%. Et sur les deux premiers mois de 2018, les exportations se sont inscrites à 3,3 mrd CHF, soit une envolée de 12,8%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."