Bilan

Le Royaume-Uni travaille à sa future adhésion à l'OMC

Les Britanniques sont actuellement membres de l'OMC au travers de l'UE. Mais une fois qu'ils l'auront quittée, ils devront y adhérer à titre individuel.

Theresa May a promis de lancer la procédure de divorce d'avec l'UE d'ici fin mars 2017.

Crédits: AFP

Le Royaume-Uni a commencé à travailler à sa future adhésion à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) une fois qu'il aura quitté l'Union européenne, a déclaré lundi le ministre du Commerce international Liam Fox.

Les Britanniques sont actuellement membres de l'OMC au travers de l'UE. Mais une fois qu'ils l'auront quittée, ils devront y adhérer à titre individuel.

"Dans l'objectif de minimiser l'impact sur le commerce international que pourrait causer notre départ de l'UE, le gouvernement va préparer les projets nécessaires sur ses termes (d'adhésion à l'OMC), qui reproduiront autant que possible nos obligations actuelles", a déclaré M. Fox.

Le dialogue avec l'OMC est "une part du travail nécessaire accompagnant notre départ de l'UE. Cela ne préjuge pas du résultat des éventuels accords commerciaux Royaume-Uni/UE" après le Brexit, a encore souligné le ministre.

La Première ministre britannique Theresa May a promis de lancer la procédure de divorce d'avec l'UE d'ici fin mars 2017, affirmant qu'elle souhaitait "l'accès maximum possible" au marché unique européen.

Mais dans le même temps, elle veut pouvoir contrôler l'immigration européenne au Royaume-Uni. Or Bruxelles rappelle que liberté de circulation va de pair avec accès au marché unique.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."