Bilan

Le Royaume-Uni enquête sur les Mondiaux de foot 2018 et 2022

L'agence britannique anti-fraudes enquête sur un éventuel blanchiment d'argent lié à l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022.

Le SFO ne peut pas poursuivre la Fifa, minée par un scandale massif de corruption, selon les lois anti-corruption du pays, mais Green a affirmé qu'il serait en capacité d'agir s'il était avéré que de l'argent blanchi avait transité par le Royaume-Uni.

Crédits: AFP

L'agence britannique anti-fraudes enquête sur un éventuel blanchiment d'argent lié à l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022, a annoncé son directeur mardi lors de son audition par une commission parlementaire.

"Il y a des questions en suspens qui touchent au blanchiment d'argent", a déclaré David Green, directeur du Service britannique de la répression des fraudes majeures (SFO), devant la Commission culture, médias et sports du gouvernement britannique.

"Il y a un certain nombre de questions que nous nous posons et que nous sommes en train de creuser", a-t-il ajouté.

Le SFO ne peut pas poursuivre la Fifa, minée par un scandale massif de corruption, selon les lois anti-corruption du pays, mais Green a affirmé qu'il serait en capacité d'agir s'il était avéré que de l'argent blanchi avait transité par le Royaume-Uni.

David Green s'interroge sur l'éventualité que la somme présumée de 270.000 livres (375.600 euros) versée par l'Australie, candidate malheureuse à l'organisation de la Coupe du monde 2022, à l'ancien vice-président de la Fifa Jack Warner, au coeur du scandale, ait pu passer par Londres.

"Je ne peux pas confirmer l'affirmation selon laquelle l'argent est passé par Londres", a-t-il déclaré. "Il est assurément parti de Sydney pour visiblement atterrir à Trinité-et-Tobago".

"Cela pourrait être du blanchiment d'argent, oui. Il est important de savoir si l'argent a transité par Londres", a insisté le dirigeant du SFO.

La justice suisse enquête sur la régularité des procédures d'attribution des deux prochaines Coupes du mondes, remportées par la Russie et le Qatar.

Depuis mi-octobre, la Fédération allemande (DFB) est à son tour soupçonnée d'irrégularité dans la procédure d'attribution du Mondial-2006 à l'Allemagne, et a nié jeudi l'existence d'une caisse noire ou de pots-de-vin.

L'ancien président du comité d'organisation du Mondial-2006, Franz Beckenbauer, a admis lundi "une erreur" mais assuré qu'il n'y avait "pas eu de voix achetées" au sein de la Fifa.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."