Bilan

Le rail perd du terrain pour le transport de marchandises

Sur le total du trafic, la part du rail utilisé pour transporter des marchandises est passée de 42% en 2000 à 39% en 2015. Celle de la route se situe à 61%.

En 2015, le réseau ferroviaire suisse s'étendait sur une longueur de 5323 km. Il ne s'est pas particulièrement allongé depuis 2000.

Crédits: Keystone

Le rail est toujours moins utilisé pour transporter des marchandises. Sur le total du trafic, sa part est passée de 42% en 2000 à 39% en 2015. Celle de la route se situe à 61%.

Concernant le transport de marchandises transalpin, les nouvelles sont en revanche meilleures. Au total, 26,9 millions de tonnes de marchandises ont transité par le rail à travers les Alpes en 2015, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS). La part du rail se situe à 69,1% du volume transporté.

En 2015, le réseau ferroviaire suisse s'étendait sur une longueur de 5323 km. Il ne s'est pas particulièrement allongé depuis 2000, où il s'étalait sur 5129 km.

Pendant ce même laps de temps, la part des transports publics pour l'ensemble des voyages sur route et rail est quant à elle passée de 17% en 2000, à 21% en 2015.

La longueur exploitée du réseau des transports publics routiers totalise de son côté 21'529 km. Elle s'est donc étendue depuis 2000, puisqu'elle se situait à 15'501.

Les dépenses des transports publics routiers (trams, trolleybus et autobus) ont d'ailleurs suivi cette courbe ascendante. Ils s'élevaient à 3,373 millions de francs en 2015, contre 2,706 millions en 2008.

Résultat: il n'y a pratiquement aucun autre pays où l'offre de transports publics est aussi dense et aussi bien développée qu'en Suisse, s'enorgueillit l'OFS.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."