Bilan

Le plus long bureau du monde est newyorkais et mesure 300m

L'open space était conçu pour encourager les collaborateurs à échanger davantage. L'agence de communication Barbarian Group fait mieux: son agence de New York accueille le plus long bureau au monde: un seul plan de travail pour ses 125 collaborateurs.
  • Le bureau, d'un seul tenant, présente une forme de vague et laisse des volumes de travail individuels ou de groupe sous les arches.

    Crédits: Image: Barbarian Group
  • Un seul plan de travail de 400m2 de surface se déroule dans les bureaux de Barbarian Group, à Chelsea, dans un quartier réputé de Manhattan.

    Crédits: Image: Barbarian Group Superdesk/Michael Moran
  • Sous certaines vagues du Superdesk, des alcôves permettent des réunions dans un cadre calme.

    Crédits: Image: Barbarian Group Superdesk/Michael Moran
  • Les collaborateurs peuvent travailler au bureau mais aussi se réunir facilement avec de grandes surfaces de travail.

    Crédits: Image: Barbarian Group Superdesk/Michael Moran
  • Le design du Superdesk est inspiré de l'univers de la glisse, aussi bien pour ses formes que pour ses matériaux qui lui donnent la même apparence que les revêtements des planches de surf.

    Crédits: Image: Barbarian Group Superdesk/Michael Moran
  • Sous les ondulations du plan de travail, des étagères et espaces de rangement sont prévus.

    Crédits: Image: Barbarian Group Superdesk/Michael Moran

Le monde des bureaux est en pleine mutation partout sur la planète: tandis que certains espaces de travail urbains sont transformés en logements comme à Genève, les géants de la high tech, à l'instar d'Apple, construisent des sièges pharaoniques dans la Silicon Valley. Pourtant, si de nombreuses entreprises quittent les centre-villes et leurs loyers exorbitants pour des sites périphériques, d'autres continuent d'y innover. A l'instar de Barbarian Group, une agence de communication numérique newyorkaise, qui vient d'inaugurer ses nouveaux locaux à «Big Apple».

Et l'agence a décidé de frapper un grand coup avec un bureau unique pour ses 125 collaborateurs: un plan de travail de 300m de long d'un seul tenant, avec des vagues, des arches sous lesquelles chacun peut passer, des bibliothèques et rangements, des alcôves avec canapés,...

Introducing the Superdesk from The Barbarian Group on Vimeo.

Baptisé «Superdesk», ce plan de travail a été conçu par le bureau d'architectes californien de Clive Wilkinson. Et celui-ci a fait honneur à sa région d'origine: avec sa surface en résine, le même matériau que les planches de surf, et sa forme de vague, le «Superdesk» rappelle immanquablement l'univers de la glisse.

La pièce a été fabriquée «à l'aide de machines industrielles anciennes» et sur la base de matériaux recyclés et le plus léger possible. Au final, c'est un plan de travail de près de 400m2 de surface totale, avec des portions plus larges et d'autres plus minces, afin de permettre aussi bien le travail individuel que les échanges de groupes.

125 collaborateurs au bureau, et 50 places encore libres

«Une structure de travail ouverte doit ménager de petits villages, sans rompre l'ondulation de l'ensemble», explique Clive Wilkinson, dont le travail fait le buzz en ce moment aux Etats-Unis suite à cette création. Tout autour de cette épine dorsale des nouveaux locaux du Barbarian Group, d'autres espaces sont aménagés, comme ces petits salons et ces bars où les employés et leurs invités peuvent se détendre ou cogiter dans un environnement plus décontracté encore. Par contre, plus de bureaux fermés et individuels: tous les 125 collaborateurs ont leur place de travail autour du Superdesk.

Et si d'aventure Barbarian Group venait à croître, de nouveaux salariés pourraient être intégrés sans problème: plus de 50 places de travail sont encore disponibles autour du Superdesk. Une structure qui aura coûté la bagatelle de 330'000 dollars (315'000 francs) au Barbarian Group. Une somme certes conséquente mais qui aura valu une belle renommée à l'agence depuis l'inauguration des nouveaux locaux.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à la transition vers une économie plus durable et responsable, au luxe et à l'horlogerie, au tourisme et à l'hôtellerie, à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments.

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."