Bilan

Le PIB russe s'est contracté de 0,6%

La contraction de l'économie russe, provoquée par l'effondrement des cours du pétrole et les sanctions économiques, perd nettement en intensité.

Au premier trimestre, le PIB avait reculé de 1,2% par rapport à la même période un an plus tôt.

Crédits: AFP

Le produit intérieur brut de la Russie s'est contracté de 0,6% sur un an au deuxième trimestre, soit moins violemment qu'au premier, selon des statistiques officielles publiées jeudi, qui confirment la stabilisation progressive de l'économie après un an et demi de crise.

Cette première estimation de l'agence fédérale des statistiques Rosstat est exactement conforme à la prévision du ministère de l'Economie. Au premier trimestre, le PIB avait reculé de 1,2% par rapport à la même période un an plus tôt.

Ce chiffre confirme que la contraction de l'économie russe, provoquée depuis un an et demi par l'effondrement des cours du pétrole et les sanctions économiques imposées par les Occidentaux à cause de la crise ukrainienne, perd nettement en intensité.

Mais il ne permet pas de trancher le débat en cours sur une possible fin de la récession la plus longue depuis l'arrivée au Kremlin de Vladimir Poutine il y a 16 ans. L'estimation de Rosstat est en effet publiée en comparaison avec le deuxième trimestre de l'an dernier et non par rapport au premier trimestre, référence habituelle pour mesurer les récessions.

Dans un rapport publié en début de semaine, la banque centrale a estimé que le PIB avait augmenté de 0,2%-0,3% au deuxième trimestre par rapport au premier. Autrement dit: "la récession est derrière nous", a écrit la Banque de Russie, précisant cependant qu'une "période de faible croissance" s'ouvrait désormais.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."