Bilan

Le pétrole toujous sous pression en Asie

Les cours du pétrole restaient sous pression vendredi en Asie après l'annonce d'une forte hausse des stocks de brut américain, qui exacerbe les inquiétudes quant à un excès d'offre.

L'or noir a perdu plus de 50% depuis des sommets supérieurs à 100 dollars le baril en juin 2014.

Crédits: AFP

Les cours du pétrole restaient sous pression vendredi en Asie après l'annonce d'une forte hausse des stocks de brut américain, qui exacerbe les inquiétudes quant à un excès d'offre.

Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre perdait 24 cents à 41,51 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, la référence européenne du brut, pour livraison en décembre également, progressait de quatre cents à 44,10 dollars.

Les cours ont nettement reculé jeudi après les chiffres publiés par le ministère américain de l'Energie (DoE): les stocks de brut ont augmenté de plus de quatre millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, ce qui les ramène à moins de cinq millions de leur record, et la production a de nouveau monté.

Les cours, qui s'étaient stabilisés à partir de septembre autour de 45 dollars le baril, rechutent depuis le début novembre.

L'or noir a perdu plus de 50% depuis des sommets supérieurs à 100 dollars le baril en juin 2014.

La demande ne suffit pas à absorber une offre excessive, disent les analystes.

"Bien que la demande globale ait été exceptionnellement forte depuis le début de l'année, le rééquilibrage de l'offre s'est révélé trop lent pour empêcher une hausse durable des stocks, situation qui devrait perdurer une bonne partie de l'année 2016", a commenté la banque britannique Barclays.

La publication du rapport mensuel de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) jeudi n'a par ailleurs pas contribué à soutenir le moral des investisseurs.

A trois semaines de sa prochaine réunion, le cartel, qui contribue à la déprime des cours en s'abstenant depuis un an d'abaisser son plafond théorique de production, a maintenu inchangées par rapport au mois précédent ses prévisions de demande et d'offre de brut pour 2015 et 2016.

Jeudi à la clôture, le WTI a perdu 1,18 dollar à 41,75 dollars sur le New YorkMercantile Exchange (Nymex), tombant pour le deuxième jour de suite au plus bas niveau de clôture d'un contrat de référence depuis la fin août.

A Londres, le Brent a cédé 1,75 dollar à 44,06 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."