Bilan

Le nouveau tunnel du Saint-Gothard, un ouvrage titanesque

Le nouveau tunnel du Saint-Gothard va permettre d'ici à la fin de l'année un transport plus rapide des marchandises et des voyageurs entre le nord et le sud de l'Europe.

Inauguré officiellement le 1er juin prochain, le nouveau tunnel, appelé "de base" car construit à une altitude beaucoup plus basse, sera mis en service à la mi-décembre.

Crédits: Keystone

Le nouveau tunnel du Saint-Gothard, du nom du massif rocheux alpin considéré comme le coeur mythique de la Suisse, est un ouvrage titanesque, qui va permettre d'ici à la fin de l'année un transport plus rapide des marchandises et des voyageurs entre le nord et le sud de l'Europe.

D'une longueur de 57 kilomètres, cet ouvrage est le plus long tunnel ferroviaire du monde et dépasse de quelques kilomètres le tunnel japonais de Seikan (53,8 km).

Il vise à remplacer sans le supprimer un autre tunnel traversant le Saint-Gothard, appelé "tunnel de faîte", qui a été construit au 19e siècle entre 1872 et 1881, et qui a une longueur de 15 km. L'entrée nord est à 1.106 m d'altitude et la sortie à 1.142, d'où son nom "tunnel de faîte".

Inauguré officiellement le 1er juin prochain, le nouveau tunnel, appelé "de base" car construit à une altitude beaucoup plus basse, sera mis en service à la mi-décembre. Les trains passagers pourront rouler à 250 km/h dans le tunnel et les trains de marchandises, à 160 km/h.

Ce tunnel est aussi le plus profond du monde, car la masse rocheuse au-dessus de lui s'élève jusqu'à 2.300 mètres.

Pour le creuser, la société Alptransit, filiale des Chemins de fer suisses (CFF) qui a supervisé et organisé les travaux, a fait procéder à l'évacuation de 28,2 millions de tonnes de gravats, représentant six fois la taille de la pyramide de Khéops.

Ce chantier a duré 17 ans, en raison des difficultés techniques pour percer les roches du Saint-Gothard, et a coûté 12,2 milliards de francs suisses (10,9 milliards d'euros), entièrement payés par la Suisse.

Le premier coup de pioche a été donné en 1999, et le percement s'est fait simultanément à l'entrée nord et à la sortie sud du tunnel.

Les deux équipes se sont retrouvées en 2010, donnant naissance à la plus longue galerie souterraine du monde.

Il aura ensuite encore fallu six ans de travaux pour aménager intérieurement le tunnel, qui se compose de trois tubes côte à côte, reliés par des galeries transversales.

Deux tubes sont réservés pour la circulation des trains et un pour l'évacuation des voyageurs en cas d'accident.

La traversée du tunnel dure environ 20 minutes, entre Erstfeld (portail nord) et Bodio (portail sud) dans le canton du Tessin.

L'inauguration officielle, avec la présence attendue de chefs d'Etat étrangers (France, Allemagne, Italie), est prévue le 1er juin.

Une immense fête populaire, avec plus de 100.000 visiteurs attendus, sera organisée le week-end du 4 et 5 juin, avec un spectacle réunissant 600 artistes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."