Bilan

Le montant des billets en circulation a doublé en 10 ans

Alors qu'une nouvelle série de billets est progressivement mise en circulation en Suisse, comment a évolué leur utilisation? Les données officielles révèlent que le ratio des billets par rapport au PIB de la Suisse est en nette hausse.

 En Suisse, 35% des paiements non récurrents de plus de 1000 francs sont effectués en espèces.

Crédits: afp

La Banque nationale suisse (BNS) a dévoilé il y a quelques jours le visage du nouveau billet de 200 francs, après avoir lancé les nouvelles versions des coupures de 50, 20 et 10 francs. Les billets de 100 et 1000 francs entreront en circulation l’an prochain. Cette nouvelle série de billets doit rester en place pour les 15 à 20 prochaines années, l’occasion de se poser la question de leur utilisation par les Suisses, plus importante qu’on ne pourrait le penser à l’heure du numérique. Elle est même en hausse sensible depuis dix ans. 

Fort regain depuis la crise financière

Environ 450 millions de billets suisses sont aujourd’hui en circulation, d’après les statistiques de la BNS. Mais le plus intéressant n’est pas tant le volume que leur valeur totale. En 2007, le total des billets en circulation représentait environ 38 milliards de francs. Aujourd’hui, c’est plus de 76 milliards, soit quasiment le double.

Le ratio des billets en circulation par rapport au PIB de la Suisse est lui aussi en hausse. Alors qu’il était en baisse régulière depuis les années 1950 (avec un pic à plus de 25% du PIB à cette date) et jusqu’à la fin des années 2000, il est ensuite reparti à la hausse. Après un creux à 6,8% du PIB en 2007, le taux a remonté graduellement depuis la crise financière pour représenter 11,5% du PIB l’an dernier.

Forte proportion des grosses coupures

Toujours d'après la BNS, les billets de 1000 francs représentent plus de 60% de la valeur totale des billets en circulation, soit un peu plus de 47 milliards de francs sur le total de plus de 76 milliards. Avec un peu plus de 11 milliards, les billets de 200 francs représentent environ 15% de la valeur totale, une proportion similaire pour les billets de 100 francs.

Pour la Banque nationale, la forte proportion de grosses coupures démontre que les billets de banque ne servent pas qu’à des fins de paiement, mais qu’ils sont aussi largement utilisés comme « réserve de valeur », c’est-à-dire de l’épargne disponible instantanément. Ainsi, 37% des ménages suisses utiliseraient des billets dans ce but.

70% des transactions

L’argent liquide conserve aussi son titre de moyen de paiement le plus utilisé par les ménages suisses résidents, d’après une large étude réalisée par la BNS publiée en mai dernier, la première du genre. On y apprend que sur l’ensemble des paiements, ceux qui sont effectués en numéraire (pièces et billets), représentent 70% du nombre des transactions, et 45% du montant total.

Mais le numéraire est aussi utilisé pour le paiement de montants plus élevés: 35% des paiements non récurrents de plus de 1000 francs (en dehors des loyers par exemple), sont effectués en espèces.

Les personnes interrogées ont en moyenne 133 francs en poche et disposent d’environ deux instruments de paiement scripturaux différents. Il s’agit essentiellement d’une carte de débit et d’une carte de crédit. En comparaison, les nouveaux procédés de paiement tels que les applications de paiement sont encore peu répandus, avec 10% des sondés qui déclarent les avoir utilisés.

Hausse des billets dans la zone euro, et au-delà

Fin 2017, la valeur des billets et des pièces en euros en circulation aurait augmenté de 4% par rapport à fin 2016, selon les données publiées par la Banque de France et relayées par Les Echos récemment.

Au total, ce sont 1170 milliards d’euros qui sont matérialisés par des billets et 28 milliards en pièces de monnaie. Pour Les Echos, s’il est difficile de quantifier l’évolution pays par pays dans la zone euro, les émissions nettes de monnaies sont un indicateur. L’an dernier, ce sont par exemple 129 milliards de nouveaux billets qui ont été émis en France, soit une hausse de 7,6% en un an, bien plus que le taux de croissance du PIB. Autre donnée intéressante: 25% des européens conserveraient de l’argent liquide chez eux. Enfin, plus d’un billet en euros sur trois serait détenu en dehors de la zone euro.

Marjorie Thery
Marjorie Théry

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."