Bilan

Le monde agricole dénonce les économies annoncées par Berne

Près de 10'000 paysans venant de toute la Suisse ont manifesté vendredi matin à Berne pour faire part de leur mécontentement. Ils s'opposent au plan d'économie préconisé par la Confédération.

Un long cortège de participants s'est déplacé de la Fosse aux ours à la Place fédérale.

Crédits: Keystone

Près de 10'000 paysans venant de toute la Suisse ont manifesté vendredi matin à Berne pour faire part de leur mécontentement. Ils s'opposent au plan d'économie préconisé par la Confédération.

Un long cortège de participants s'est déplacé de la Fosse aux ours à la Place fédérale. Des manifestants en tête du peloton tenaient notamment une banderole sur laquelle on pouvait lire: "Payer les prestations demandées et tenir les promesses".

Des propos directement dirigés à l'encontre du gouvernement. Dans le cadre de sa politique agricole 2014-2017, le Conseil fédéral s'était engagé à allouer autant qu'auparavant à l'agriculture tout en exigeant de nouvelles prestations. Mais celui-ci a annoncé récemment des économies tant au budget 2016 que pour la période 2018-2021. Une coupe qui s'élèverait à près de 800 millions de francs.

Avec cette manifestation, l'Union suisse des paysans (USP) exige que la Confédération maintienne les fonds du crédit-cadre 2018-2021 au même niveau que les années précédentes. A son arrivée devant le Palais fédéral, l'organisation a d'ailleurs remis au président du Conseil des Etats Claude Hêche une liste de revendications.

La missive était accompagnée d'un panier de produits agricoles, en signe de remerciement pour le soutien du Parlement jusqu'à présent. Pour illustrer leurs requêtes, les manifestants ont également déposé à la Chancellerie fédérale à l'attention du Conseil fédéral une fourchette, symbole de l'approvisionnement en denrées alimentaires, et une fourche, représentant le travail des familles paysannes qui produisent les aliments.


Sensibiliser public et politiques


Par ces gestes le monde paysan entend sensibiliser le public et les politiques à la valeur de son travail et aux efforts déjà consentis. Le gouvernement ne montre aucune compréhension envers la situation des paysans, a notamment dénoncé le directeur de l'USP, Jacques Bourgeois. Car cette année, ceux-ci accusent des pertes de 11% en moyenne, souligne l'organisation.

La manifestation s'est terminée par un concert de cloches. Quelque 10'000 personnes, voire plus selon l'USP, ont participé à ce défilé pacifique. La manifestation était chapeautée par l'USP, mais Uniterre avait également appelé à manifester. A l'issue de l'événement la police cantonale bernoise a indiqué à l'ats qu'aucun incident n'avait eu lieu.

Cette manifestation est la troisième d'envergure en 20 ans, depuis la libéralisation de la politique agricole fédérale entamée dans le courant des années 90. A intervalles réguliers - 15'000 manifestants à l'automne 1996, 10'000 en 2005 et autant vendredi, ils convergent de toute la Suisse vers la Place fédérale à Berne.

Les soucis et les critiques n'évoluent guère: revenus insuffisants, promesses gouvernementales non tenues. Sur la forme en revanche, le climat paraît plus serein s'agissant des deux derniers grands rassemblements de 2005 et aujourd'hui. Ils ne pouvaient guère être plus violents que le 23 octobre 1996.

Sept paysans avaient été blessés à la suite de l'utilisation de lances à eau et de gaz lacrymogènes. L'engagement jugé disproportionné des grenadiers de la police avait donné lieu à des polémiques et des procédures judiciaires. Deux ans et demi plus tard, sept agriculteurs étaient dédommagés par la Ville de Berne dans une procédure à l'amiable.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."