Bilan

Le matériel de ski 15% plus cher en Suisse qu'en France

Les associations suisses de consommateurs ont comparé le prix des articles de sports d'hiver entre enseignes helvétiques et magasins à l'étranger: les tarifs suisses dépassent de 15 à 22% ceux constatés dans les pays voisins.
  • Les amateurs suisses de sports d'hiver paient le prix fort dans leurs boutiques pour les équipements de ski. Crédits: Keystone
  • En moyenne, selon une étude des associations de consommateurs, les prix sont plus élevés de 15% qu'en France, de 18% qu'en Autriche et de 22% qu'en Allemagne. Crédits: Keystone
  • Cette première étude du genre portait sur 74 articles de sport d'hiver identiques (skis, chaussures, casques, etc). Crédits: Keystone
  • Du côté du prêt-à-porter, l'écart mesuré est de +27% par rapport aux prix pratiqués en Allemagne, Autriche et Italie. Et il est en augmentation par rapport aux écarts mesurés au printemps pour la collection été. Crédits: Keystone
  • Il n'y a que dans le domaine des chaussures que l'écart tend à se réduire entre les prix suisses et ceux pratiqués chez nos voisins. Mais ils restent très disparates: de 3% pour Bata à 20% pour les 3Suisses. Crédits: Keystone
Alors que les premières stations de sports d'hiver ouvrent leurs pistes de ski actuellement, la FRC (Fédération romande des consommateurs) et les autres organisations suisses de consommateurs ont réalisé une étude comparative sur les prix des équipements de sports d'hiver. Les résultats ne sont pas à l'avantage des boutiques helvétiques: France, Allemagne, Autriche et Italie proposent des tarifs inférieurs.

Cette étude, la première du genre, établit un comparatif sur 74 articles de sport d’hiver identiques (skis, chaussures, casques, etc) comparés dans la grande distribution. Par rapport à la France, les clients de points de vente suisses vont payer leur matériel 15% plus cher. Une étude similaire sur les articles de sports d'été avait révélé un écart de 19%.

La comparaison n'est pas seulement défavorable à la Suisse avec la France, mais aussi avec l'Autriche (prix inférieurs de 18%) et avec l'Allemagne (prix inférieurs de 22%). Avec ces deux pays par contre, les écarts de prix estivaux s'étaient révélés moins importants (respectivement 10% et 14%).

Les Suisses paient le prix fort pour le prêt-à-porter

Un autre volet de l'étude s'est concentré sur le prêt-à-porter collection hiver dans quelques enseignes présentes aussi bien en Suisse que chez nos voisins: H&M , Zara, Mango, Esprit et Vero Moda. Là aussi, les Suisses paient le prix fort: +27% par rapport aux prix pratiqués en Allemagne, Autriche et Italie (quasi identiques dans ces trois pays).

Cet écart est plus important que lors du dernier relevé comparatif prêt-à-porter effectué en avril dernier. Hors effets saisonniers (collections différentes), les fluctuations sur le marché des devises peuvent expliquer le creusement de cet écart.

Du mieux dans les chaussures

Autre sujet de l'étude comparative: les chaussures. Là par contre, certains écarts se sont réduits par rapport à la dernière comparaison (collection été 2013). C'est le cas notamment des prix chez Bata (dont le siège est à Lausanne mais qui est née dans l'actuelle République tchèque): l'écart de prix de 6% supérieurs en Suisse mesuré voici quelques mois a été ramené à 3%.

Le même écart de 6% constaté cet été chez Zalando s'est maintenu pour la collection hiver. Chez les 3Suisses, l'écart s'est aussi réduit entre les collections été et hiver, mais les consommateurs helvétiques continuent de payer le prix fort: +20% (+36% pour la collection été).
Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."