Bilan

Le marché des vaccins proche de 80 milliards de dollars en 2025

Le marché mondial des vaccins a enregistré une progression de 24% entre 2011 et 2014 et cette croissance "devrait se maintenir voire s'intensifier", prévoit le cabinet Alcimed.

Le secteur des vaccins thérapeutiques devrait atteindre 4,8 milliards de dollars en 2020 avec une croissance annuelle de près de 34%, selon l'étude.

Crédits: AFP

Le marché mondial des vaccins a enregistré une progression de 24% entre 2011 et 2014 et cette croissance "devrait se maintenir voire s'intensifier", prévoit le cabinet Alcimed, qui table sur un chiffre d'affaires multiplié par 2,5 d'ici 2025.

Les ventes mondiales de vaccins sont passées de 26 milliards de dollars en 2011 à 32,3 milliards de dollars en 2014 et devraient avoisiner les 80 milliards de dollars en 2025, selon cette étude.

Plusieurs éléments soutiennent cette forte croissance: la demande de vaccins de routine dans les pays émergents avec des programmes de vaccination plus répandus, et la production des vaccins combinés contre plusieurs maladies qui sont sensiblement plus chers.

Alcimed note que viendra s'ajouter dans les prochaines années la production de nouveaux vaccins contre des maladies infectieuses jusque là sans remède, à l'image du vaccin contre la dengue de Sanofi-Pasteur récemment autorisé ou des vaccins en développement contre le virus Ebola. Un vaccin universel contre la grippe pourrait aussi apparaître dans plusieurs années.

Parallèlement au développement de nouveaux vaccins, des technologies innovantes d'administration se développent comme les systèmes d'injection unique avec seringue autobloquante, pour limiter la réutilisation des aiguilles.

Le secteur des vaccins est dominé, en termes de valeur, par quatre grands groupes (Merck, Sanofi, GSK, Pfizer) qui représentent plus de 65% du chiffre d'affaires, mais seulement 20% des volumes, relève Alcimed.

En termes de volumes de vaccins produits, "quelques producteurs issus des pays émergents s'imposent", ajoute l'étude qui mentionne les groupes indiens Serum Institute of India et Biological E, les brésiliens Institut Butatan et Bio-Manguinos ainsi que le chinois CNBG.

"Ceux-ci ne cessent de gagner des parts de marché, poussés par une recherche d'autosuffisance dans leurs pays et par une volonté de se développer sur la scène internationale", souligne Alcimed.

"Les multinationales vont-elles recentrer leurs activités vers le développement de vaccins à forte valeur, et abandonner les marchés émergents au profit des acteurs locaux?", s'interroge Aurélie Malécot-Chabanel, d'Alcimed.

L'étude relève d'autre part que les vaccins thérapeutiques, une nouvelle forme de vaccins destinée à soigner des patients déjà atteints par la maladie, vont prendre "une ampleur réellement significative dans les 10-15 prochaines années".

Cette catégorie représente aujourd'hui "un très petit marché", limité à quelques vaccins contre les cancers de la peau, de la prostate, de la vessie et contre les allergies au pollen.

Mais ce secteur devrait atteindre 4,8 milliards de dollars en 2020 avec une croissance annuelle de près de 34%, selon l'étude.

Le développement des vaccins thérapeutiques "devrait donner l'opportunité à de nouveaux acteurs de prendre place sur le secteur", estime Anne-Charlotte Pupin, directrice de mission chez Alcimed.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."