Bilan

Le marché de l'emploi reste en demi-teinte

Le marché de l'emploi reprend de la vigueur. Pour les trois premiers mois de 2014, 86% des 750 employeurs interrogés par Manpower n'envisagent toutefois aucun changement des effectifs de leurs collaborateurs.
Crédits: ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION
Le marché de l'emploi reprend de la vigueur en Suisse par rapport au trimestre précédent.

Pour les trois premiers mois de 2014, 86% des 750 employeurs interrogés par Manpower n'envisagent toutefois aucun changement des effectifs, seuls 6% prévoient une hausse. Le même pourcentage prévoit une baisse ,et 2% ne savent pas encore ce qu'ils vont faire.

Après correction des variations saisonnières, la prévision nette d'emploi s'établit à 0%, un résultat en hausse de 3 points en comparaison trimestrielle et en diminution de 1 point en comparaison annuelle, a indiqué mardi Manpower. Si cette valeur indique une activité de recrutement moindre, le marché de l'emploi reprend de la vigueur par rapport au trimestre précédent.

Pour rappel, les prévisions pour le 4e trimestre 2013 étaient les plus basses - avec égalité avec le 4e trimestre 2009 - enregistrées en Suisse depuis le lancement de l'étude Manpower au 3e trimestre 2005.

Cette reprise est certainement due «à la solidité de notre conjoncture intérieure et à la relance dans la zone euro», a ajouté Manpower dans son étude. De nombreuses entreprises devraient à nouveau réaliser leurs projets d'investissement.

Région lémanique: recul

Parmi les sept zones géographiques passées à la loupe, la région de Suisse centrale ( 14%) enregistre, pour le deuxième trimestre consécutif, la prévision nette d'emploi la plus élevée. La Suisse du Nord-Ouest ( 7%) reste «une région dynamique avec un résultat positif depuis cinq trimestres».

A l'opposé, les employeurs du Tessin (-6%) se montrent les plus pessimistes pour les trois premiers mois de 2014 et affichent un résultat négatif pour le 6e trimestre consécutif. L'Espace Mittelland enregistre une baisse de 2% et la Région lémanique de 5%.

La prévision nette d'emploi est également en baisse en Suisse orientale(-3%) mais elle enregistre la hausse la plus significative ( 10 points) en comparaison trimestrielle. A Zurich, elle est également négative (-4%) mais la région enregistre la plus forte progression ( 13 points) en comparaison annuelle.

Par branche d'activité, les employeurs du secteur Transports, entreposage et communication (6%) sont les plus optimistes pour le 1er trimestre 2014. Les prévisions sont notamment aussi au beau fixe dans la construction (5%) où les intentions d'embauche n'ont pas été aussi optimistes depuis le 3e trimestre 2011.

A contrario, l'agriculture, chasse, sylviculture et pêche (-12%) enregistre le plus fort recul. Avec une baisse de 8%, les employeurs de l'hôtellerie et de la restauration se montrent particulièrement pessimistes et enregistrent le résultat le moins encourageant depuis le 4e trimestre 2009, note Manpower.

Italie: résultat le plus négatif

Au niveau international, 16 pays sur 24 de la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) anticipent une augmentation de leurs effectifs. Les prévisions les plus favorables sont observées en Turquie ( 16%), en Israël ( 10%) et en Pologne ( 9%). Six pays rapportent des résultats négatifs, notamment l'Italie (-10%), la Finlande et l'Irlande (-6%). Deux ont des prévisions nulles (la Suisse et les Pays-Bas).

A l'échelle mondiale, les employeurs de 34 des 42 pays interviewés prévoient d'augmenter leurs effectifs au 1er trimestre 2014. Les seuls résultats négatifs viennent de la région EMEA. Les perspectives d'emploi les plus dynamiques sont affichées à Taïwan ( 39%), en Inde ( 33%) et en Nouvelle-Zélande ( 21%).
Jean-Claude Meier

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."