Bilan

Le Koweït et l'Arabie reprennent la production d'un gisement commun

Le Koweït et l'Arabie saoudite sont parvenus à un accord sur une reprise de la production dans le champ commun offshore de Khafji qui faisait l'objet d'un différend.

Le Koweït avait indiqué que l'Arabie saoudite avait interrompu unilatéralement l'exploitation de cette zone, même si elle doit le signaler, en vertu des accords avec le Koweït, cinq ans à l'avance.

Crédits: afp

Le Koweït et l'Arabie saoudite sont parvenus à un accord sur une reprise de la production dans le champ commun offshore de Khafji qui faisait l'objet d'un différend, a annoncé mardi un responsable koweïtien.

"Un accord est intervenu avec la partie saoudienne, représentée par Aramco, pour reprendre la production sur le champ de Khafji (...)", a déclaré devant le Parlement le ministre koweïtien du Pétrole par intérim, Anas al-Saleh.

M. Saleh, qui est également ministre des Finances, a ajouté que la production augmentera "progressivement" au fur et à mesure que seront résolues des questions liées à la protection de l'environnement, avancées par les Saoudiens pour interrompre la production.

Un certain nombre de contrats de maintenance ont été signés en prévision de la reprise de la production, a ajouté le ministre sans fournir de précisions sur la date effective du début de pompage et sur les niveaux de production envisagés.

La production à Khafji, qui était de 300.000 barils par jour, avait été interrompue par Ryad en octobre 2014.

Ce gisement fait partie de la zone neutre, située à la frontière et exploitée en commun par les deux pays dont ils se partagent la production à part égale.

L'autre gisement de la zone est Wafra (200.000 barils par jour), dont la production a été arrêtée en mai 2015.

Le Koweït avait indiqué que l'Arabie saoudite avait interrompu unilatéralement l'exploitation de cette zone, même si elle doit le signaler, en vertu des accords avec le Koweït, cinq ans à l'avance.

Les deux pays avaient entamé en juin dernier des discussions pour la reprise de la production dans la zone neutre.

Khafji était exploité conjointement par la Kuwait Gulf Oil Co. (KGOC) et Aramco, tandis que Wafra l'était par la KGOC et Saudi Arabian Chevron.

Selon des sources industrielles, les autorités koweïtiennes ont été mécontentes d'une décision saoudienne de renouveler pour 30 ans le contrat d'exploitation de la Saudi Arabian Chevron, sans les consulter.

Elles ont cessé en réponse d'accorder des visas de séjour aux employés de cette firme.

L'arrêt de la production a pénalisé le Koweït qui a une moindre capacité de production que son voisin saoudien.

Le Koweït pompe actuellement quelque 3 millions de barils par jour.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."