Bilan

Le KOF table sur une hausse des nuitées en Suisse en 2016 et 2017

Après un repli de 1,5% en 2015, le nombre de nuitées devrait augmenter de 1,6% en 2016 et de 2% l'exercice suivant, selon le centre de recherche économique KOF.

Les régions de montagne devraient particulièrement souffrir de la situation, au profit des zones urbaines.

Crédits: Keystone

Le secteur du tourisme en Suisse devrait rebondir à partir de l'année prochaine, profitant d'une légère amélioration de la conjoncture. Après un repli de 1,5% en 2015, le nombre de nuitées devrait augmenter de 1,6% en 2016 et de 2% l'exercice suivant, a annoncé vendredi le centre de recherche économique KOF.

Le renchérissement du franc et la faiblesse conjoncturelle pèsent cette année sur le tourisme, notamment au niveau de la fréquentation des visiteurs étrangers. La saison estivale a été mitigée, avec un recul de la clientèle européenne qui n'a pu être compensé que partiellement par les touristes asiatiques et du Moyen-Orient, a précisé le KOF dans un communiqué.

En août, l'hôtellerie suisse a connu une contraction des nuitées de 3,6%, suite à une baisse marquée du nombre de visiteurs étrangers (-5%), avait récemment indiqué l'Office fédéral de la statistique (OFS). De janvier à août, le nombre cumulé des nuitées se chiffre à 25,2 millions, soit une baisse de 0,5%.

En raison de la surévaluation du franc par rapport à l'euro, cette situation devrait se poursuivre pour la saison hivernale 2015/2016, avec un recul anticipé des nuitées de 0,7% chez les touristes étrangers. Mais l'amélioration de la conjoncture dans la zone euro, ainsi qu'une hausse de la demande en provenance du Royaume-Uni et des Etats-Unis devraient limiter les dégâts, ont estimé les économistes.

Les régions de montagne devraient particulièrement souffrir de la situation, au profit des zones urbaines. Après un recul des passages aux remontées mécanique de 6% sur la saison 2014/2015, la baisse devrait s'établir à -1,4% sur 2015/2016 et à -0,3% sur 2016/2017.

Le franc va continuer à peser

L'amélioration de la conjoncture en Suisse devrait quant à elle soutenir la demande intérieure, avec pour résultat une stagnation du secteur cet hiver. Le KOF table en effet cette année sur un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 0,9%, +1,4% en 2016 et +1,8% en 2017.

La dévaluation du franc par rapport à l'euro depuis le début de l'année a également participé à amortir le choc. Alors que la paire de devises EUR/CHF était brièvement passée sous la parité après l'abandon mi-janvier du taux plancher, la monnaie helvétique s'est relâchée à actuellement 1,08146 franc pour un euro.

Mais "la perte de compétitivité du tourisme national en terme de prix va continuer à peser sur la demande en provenance d'Europe", notamment d'Allemagne, a averti le KOF.

Les dépenses des étrangers en Suisse se sont élevées l'an dernier à environ 16 mrd CHF, soit une augmentation de 2,7% sur un an. En 2015, elles devraient reculer de 2,5% à 15,6 mrd, avant de rebondir en 2016 de 0,9% à 15,7 mrd et de 3,9% à 16,3 mrd en 2017. Au total, la croissance de la valeur ajoutée brute du tourisme sera négative de 2,7% cette année, avant de rebondir de +0,2% l'année prochaine et de +2,9% en 2017.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."