Bilan

Le Créa abaisse ses prévisions de PIB pour 2016 et 2017

L'institut de macroéconomie appliquée Créa attend une progression du PIB suisse de seulement 1,1% pour 2016, 1,2% pour 2017 et 2,1% pour 2018.

L'année dernière, le PIB avait progressé de 0,9%, un net repli par rapport aux 1,9% réalisés en 2014.

Crédits: Keystone

L'institut de macroéconomie appliquée Créa a ramené ses prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel pour la Suisse. Une progression de seulement 1,1% est désormais attendue pour 2016, contre 1,2% auparavant, et une hausse de 1,2% pour 2017, comparé à 1,8% dans les précédentes estimations. Pour 2018, la prévision est de 2,1%. L'année dernière, le PIB avait progressé de 0,9%, un net repli par rapport aux 1,9% réalisés en 2014.

Sur les trois premiers mois de l'année en cours, les exportations mondiales ont reculé de 7,6%, prolongeant ainsi la tendance baissière de 2015 de -11%, a indiqué mercredi le Créa dans un communiqué. La croissance du commerce mondial ne devrait guère s'améliorer en 2016 avec seulement 2,4% prévus, en termes réels, ce qui est bien inférieur à la croissance moyenne observée depuis le début des années 2000.

La forte baisse des prix des matières premières pose un sérieux problème aux pays en voie de développement, déjà fortement touchés par la baisse de la demande mondiale. Sans véritable locomotive, la croissance mondiale restera atone en 2016, poursuit l'institut.

Le Créa attire l'attention sur la "période d'essoufflement" que traverse l'économie chinoise, avec une activité manufacturière qui continue à se contracter, celle du Japon qui "hésite entre croissance et récession", les taux de croissance "de plus en plus faibles" de l'économie américaine et la croissance économique "plus que modeste" de la zone euro.

Les économistes du Créa estiment que les exportations suisses connaîtront une année encore difficile, d'autant plus que les effets de l'abandon du cours plancher en 2015 peuvent perdurer cette année, du moins dans le secteur industriel. Ils prévoient une croissance des exportations de 0,9%. Les ventes à l'international devraient reprendre de façon plus nette à partir de 2017, avec une hausse estimée à 5,9%.

Redressement prévu à partir du deuxiéme semestre

L'indice des exportations des PME s'est redressé pour le deuxième trimestre 2016 et les PME sondées sont plus optimistes pour le reste de l'année. La consommation privée évolue en-dessous de sa croissance de long terme depuis deux ans maintenant et les taux trimestriels annualisés se sont régulièrement affaiblis, pour atteindre seulement 0,8% au dernier trimestre de 2015. L'indice du climat de consommation se maintient également sous son niveau moyen et cela depuis plusieurs trimestres et malgré la baisse du niveau général des prix.

L'économie suisse devrait rester en déflation en 2016 et les taux d'intérêt resteront bas, voire négatifs, lit-on. Pour ce qui est de l'évolution des prix, les prix moyens à la consommation devraient baisser une nouvelle fois en 2016, de 0,7%, selon l'institut. Le taux de chômage est attendu à 3,6% en 2016 et à 4,0% en 2017.

Comparé aux autres instituts, les prévisions du Créa se situent plus ou moins dans la moyenne pour 2016, mais sont un peu plus pessimistes pour 2017. Pour 2016, le consensus KOF est également à 1,1%, Bak Basel à 0,8%, Credit Suisse et UBS à 1,0%, pour n'en citer que quelques-uns. Pour 2017, le consensus KOS est à 1,5%, alors que le KOF seul table sur 2,0%, Credit Suisse et UBS prévoient 1,5%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."