Bilan

Le commerce extérieur suisse à la peine en juillet

Les exportations se sont contractées de 7% et les importations de 8%. Quatre cinquièmes des branches exportatrices ont accusé un revers.

Au cours du mois sous revue, les exportations ont chuté de 7,4% à 17,9 mrd CHF, avec des prix en baisse de 2,7%.

Crédits: Keystone

Le commerce extérieur suisse a connu un mois de juillet difficile. Les exportations se sont contractées de 7% et les importations de 8%, indique l'Administration fédérale des douanes (AFD) jeudi dans un communiqué. Quatre cinquièmes des branches exportatrices ont accusé un revers. La balance commerciale boucle néanmoins sur un excédent de 3,7 mrd CHF.

Au cours du mois sous revue, les exportations ont chuté de 7,4% à 17,9 mrd CHF, avec des prix en baisse de 2,7%. En termes réels, tenant compte de la valorisation du franc, la contraction est de 4,9%. Parmi les branches exportatrices, seules deux ont vu leurs ventes progresser: bijouterie/joaillerie et textiles/habillement/chaussures.

Les exportations de l'industrie pharmaceutique, qui représentent le plus gros volume, ont fléchi de 6% (-475 mio CHF), plombées principalement par les matières premières et de base chimiques, ainsi que les principes actifs, alors que le numéro deux, l'industrie des machines et de l'électronique, enregistre le recul le plus marqué (-12% ou -385 mio CHF).

L'industrie horlogère a pour sa part connu en juillet la plus forte contraction mensuelle depuis six ans (-9% ou -194 mio CHF) note l'AFD.

Les exportations ont fortement chuté vers l'Asie (-15%) et l'Amérique latine (Mexique -20%, Brésil -14%), et de façon plus modérée en Europe (UE -7%). Seuls les envois vers l'Afrique (+25%) et l'Amérique du Nord (+5%) ont progressé.

Les importations ont quant à elles plongé de 8,3% à 14,2 mrd CHF. Les prix ont fondu de 8,5% générant une stagnation en termes réels, précise l'AFD. Tous les groupes principaux ont fait marche arrière, avec en queue de peloton les produits énergétiques (-33%) et les matières premières et demi-produits (-13%).

Les importations en provenance de toutes les régions du monde ont courbé l'échine. L'Afrique a subi la plus forte baisse (-50%), en raison notamment de l'évaporation des livraisons de pétrole algérien et nigérian.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."