Bilan

Le chômage recule en juin à 3,1% en Suisse

Avec 133'256 personnes inscrites auprès des offices régionaux de placement (ORP), le taux de chômage a atteint 3,1% en juin, contre 3,2% le mois précédent.

Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a diminué de 499 personnes (-3,1%), passant à 15'853. Par rapport au même mois de l'année précédente, il a augmenté de 901 personnes (+6,0%).

Crédits: Keystone

Le taux de chômage a un peu diminué en Suisse au mois de juin. Avec 133'256 personnes inscrites auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 3093 de moins qu'en mai, il atteint 3,1%, contre 3,2% le mois précédent, indique mardi le Secrétariat à l'économie (Seco) dans un communiqué.

Corrigé des variations saisonnières (CVS), le taux de chômage n'a pas bougé sur un mois, à 3,3%.

En comparaison annuelle, le nombre de chômeurs a augmenté de 6624 personnes, soit de 5,2%, précise le Seco.

Ces chiffres sont en ligne avec les prévisions des économistes, qui tablaient sur un taux de chômage entre 3,1 et 3,2%. Corrigé des variations saisonnières, le chômage était estimé entre 3,2 et 3,4%.

L'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits se chiffre à 191'090 personnes, soit 1708 de moins que le mois précédent et 10'401 (+5,8%) de plus qu'au même mois de l'année précédente. Les places vacantes annoncées aux offices régionaux de placement (ORP) ont augmenté de 558 en juin, passant à 10'487.

Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a diminué de 499 personnes (-3,1%), passant à 15'853. Par rapport au même mois de l'année précédente, il a augmenté de 901 personnes (+6,0%).

En juin et toujours en comparaison mensuelle, le taux de chômage des personnes âgées de 50 ans et plus est resté stable à 2,8% et celui des chômeurs de longue durée a baissé marginalement de 0,2%.

En matière de réductions de l'horaire de travail, le Seco annonce une légère hausse pour avril 2015. Le chômage partiel a touché 5116 personnes, soit 50 de plus (+1,0%) qu'en mars. Le nombre d'entreprises ayant eu recours à de telles mesures a diminué de 9 unités (-1,7%), passant à 510, celui des heures de travail perdues de 12'036 unités (-4,1%), pour s'établir à 283'782 heures.

L'année précédente à la même époque (avril 2014), le chômage partiel avait sévi dans 209 entreprises, touchant 1832 personnes et entraînant la perte de 106'737 heures de travail, rappelle le Seco.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."