Bilan

Le chef de la diplomatie turque en Suisse sur fond de tensions

Le chef de la diplomatie turque va s'entretenir avec son homologue helvète et rencontrer la communauté turque locale, sur fond de tensions entre Ankara et l'Europe.

Cette visite survient alors que les relations entre la Turquie et plusieurs pays européens se sont fortement tendues ces dernières semaines.

 

Crédits: AFP

Le chef de la diplomatie turque doit se rendre jeudi en Suisse pour s'entretenir avec son homologue helvète et rencontrer la communauté turque locale, a annoncé son ministère sur fond de tensions entre Ankara et l'Europe.

Mevlüt Cavusoglu doit d'abord s'entretenir avec son homologue suisse, Didier Burkhalter, des relations bilatérales, ainsi que des questions régionales et internationales, précise un communiqué du ministère turc des Affaires étrangères.

Il doit également rencontrer des représentants de la communauté turque à l'ambassade de Turquie à Berne, selon le communiqué.

Cette visite survient alors que les relations entre la Turquie et plusieurs pays européens se sont fortement tendues ces dernières semaines après l'interdiction de meetings dans plusieurs pays européens avant le référendum du 16 avril en Turquie sur le renforcement des pouvoirs présidentiels. 

En Suisse, un rassemblement de ce type prévu à Zurich (nord de la Suisse), auquel devait participer M. Cavusoglu, a été annulé en mars à la suite du refus de l'hôtel où il devait se tenir.

La police suisse a interdit le 10 mars un autre meeting électoral présidé par un responsable du parti AKP, au pouvoir en Turquie, en invoquant un risque de trouble à l'ordre public.

Des meetings auxquels devaient participer des ministres turcs ont été également été annulés en Allemagne, en Autriche, et aux Pays-Bas. 

Les Turcs sont appelés à voter le 16 avril sur une révision constitutionnelle visant à renforcer les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan. Le gouvernement a lancé une intense campagne électorale, visant également les Turcs installés en Europe.

En réaction à ces annulations, les dirigeants turcs ont multiplié les invectives envers les capitales européennes. M. Erdogan a ainsi dénoncé des "pratiques nazies", et un "esprit de fascisme débridé" en Europe.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."