Bilan

Le Bundestag bannit l'iPhone de ses travées

Incompatible avec le logiciel de cryptage des données qui doit équiper les téléphones des élus et employés du Bundestag, l'iPhone est dorénavant interdit au parlement allemand.
  • Les élus allemands (ici Sgmar Gabriel, leader du SPD) ne pourront bientôt pianoter que sur des smartphones autorisés par les agences fédérales afin d'éviter le piratage. Crédits: Reuters
  • La découverte des écoutes américaines jusqu'au plus haut niveau (Angela Merkel a été écoutée dès 2002) a fait réagir l'Allemagne. Crédits: Reuters
  • La population comme les leaders de plusieurs partis d'opposition (ici Gregor Gysy, leader de Die Linke) ont demandé des mesures de rétorsion contre les Etats-Unis et notamment d'accorder l'asile à Edward Snowden qui a dévoilé toute l'histoire. Crédits: Reuters
  • En attendant, faute de compatibilité avec le logiciel de cryptage validé par les autorités allemandes, les iPhones seront interdits au Bundestag. Crédits: Reuters
Une corbeille à l'entrée de l'hémicycle pour les plus distraits qui auraient oublié de laisser leur smartphone à la pomme dans leur bureau? Le Bundestag pourrait prochainement prendre une telle mesure. L'iPhone va en effet être banni du parlement allemand.

Pas d'ostracisme anti-Steve Jobs de la part des élus fédéraux d'outre-Rhin. La cause de cette décision réside dans une incompatibilité de logiciels.

Un accord entre CDU et SPD

Suite à la découverte de l'espionnage mené par les agences de renseignements à travers le monde et spécialement en Allemagne (le mobile d'Angela Merkel était sur écoute), les chambres allemandes ont souhaité sécuriser les communications des élus et de leurs collaborateurs.

Les deux grands partis de droite (CDU) et de gauche (SPD) se sont donc mis d'accord sur une série de règles visant à assurer la confidentialité des données. Ainsi, les élus ne pourront plus téléphoner que par le biais de téléphones équipés d'un logiciel de cryptage de haute performance.

Un logiciel à valider par l'Office fédéral

Or, le logiciel choisi par les services du Bundestag s'est révélé incompatible avec l'iPhone. Faute d'adaptation de l'un des deux produits (le logiciel ou le smartphone), plus aucun téléphone de chez Apple ne pourra plus être utilisé dans l'enceinte du Parlement.

Et si Apple voulait que son mobile soit à nouveau autorisé dans les hémicycles des deux chambres, il faudrait proposer un logiciel de cryptage et passer par l'Office fédéral sur la sécurité de l'information, basé à Bonn, seule instance habilitée à valider les programmes de ce type.
Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."