Bilan

Le Brexit va freiner la croissance suisse en 2017 et 2018

Alors que 2016 devrait encore être épargné par le Brexit, les deux exercices suivants risquent de subir les conséquences du référendum, selon les économistes de Bak Basel.

Les conséquences négatives du Brexit vont principalement affecter le Royaume-Uni, mais aussi l'Union européenne, et par ricochet la Suisse, dont les exportations risquent de s'amenuiser.

Crédits: Keystone

Les remous provoqués par le vote britannique en faveur d'une sortie de l'UE vont laisser des traces sur l'économie européenne et suisse, ont estimé mardi plusieurs instituts conjoncturels. Alors que 2016 devrait encore être épargnée par le Brexit, les deux années suivantes risquent de subir les effets négatifs du référendum.

Pour cette année, l'institut bâlois Bak Basel table toujours sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse de 1,0%, après une progression de 0,9% en 2015. Les spécialistes ont cependant raboté leurs prévisions pour 2017 et 2018, respectivement de 1,7% à 1,5% et de 2,2% à 2,0%, selon un communiqué.

Les conséquences négatives du Brexit vont principalement affecter le Royaume-Uni, mais aussi l'Union européenne, et par ricochet la Suisse, dont les exportations risquent de s'amenuiser. La pression haussière exercée sur le franc ne devrait pas arranger la situation.

La consommation privée, les investissements dans la construction, mais aussi les exportations vont tirer la croissance helvétique sur les deux prochaines années, pronostique Bak Basel. Le taux de chômage est attendu en légère hausse à 3,3% en 2016, après 3,2% l'année dernière. En 2017, le taux de sans emploi devrait augmenter à 3,4%, avant de retomber à 3,2% en 2018.

Au niveau politique, le Brexit rendra plus difficile les négociations entre Berne et Bruxelles sur l'initiative de l'UDC "contre l'immigration de masse". L'Union européenne (UE) risque de suivre une ligne dure dans ses négociations autant avec la Grande-Bretagne que la Suisse.

Les économistes ont cependant souligné que l'issue du vote britannique du 23 juin était "entaché de fortes incertitudes", amenant Bak Basel à prévoir plusieurs scénarios. Dans un scénario de base, l'institut s'attend à ce que Londres dépose d'ici la fin de l'année une demande de sortie de l'Union européenne, qui se concrétiserait fin 2018.

Les prévisions de croissance dans l'UE ont par conséquent été rabotées de 0,2 point à +1,6% en 2017 et +1,5% en 2018. Pour le Royaume-Uni, les économistes bâlois anticipent un PIB en hausse de 1,1% en 2017, au lieu des 2,3% précédemment attendus, et de +1,4% en 2018, contre +2,2% anticipés avant le référendum.

La zone euro sous pression

"Le référendum sur le Brexit entraîne une plus grande incertitude concernant les perspectives de croissance dans la zone euro", ont quant à eux prévenus l'Insee (France), l'Ifo (Allemagne) et l'Istat (Italie) dans un communiqué commun.

Selon ces derniers, les effets du Brexit devraient se faire sentir au quatrième trimestre, via les échanges commerciaux.

Cela se traduirait par une croissance du PIB de la zone euro retombant à 0,3% au quatrième trimestre, après 0,4% anticipé pour le troisième trimestre et 0,3% pour le deuxième. Au total sur l'année, la croissance économique globale des 19 pays ayant adopté la monnaie unique atteindrait 1,6%, très légèrement moins que les 1,7% de 2015.

La suite reste incertaine, car "les effets à moyen terme (du Brexit) restent dépendants des négociations à venir entre le Royaume-Uni et les pays de l'Union européenne", relèvent l'Insee, l'Ifo et l'Istat.

Les Britanniques ont voté le 23 juin, lors d'un référendum historique, sur une sortie de leur pays de l'UE. L'issue du scrutin a provoqué la démission du Premier ministre David Cameron, qui sera remplacé mercredi soir par la ministre de l'Intérieur Theresa May. Cette dernière a promis lundi de négocier le "meilleur accord" post-Brexit avec l'Union européenne, tout en avertissant qu'"il n'y aura pas de tentative pour rester au sein de l'UE".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."