Bilan

Le Brexit pourrait avoir un impact de -0,2% sur la croissance suisse

Trois scénarios se dégagent suite au Brexit. La BCGE retient celui du choc de confiance temporaire sur la conjoncture helvétique.

L'établissement maintient ses prévisions de PIB, attendu à +1,2% en 2016 et +1,4% en 2017.

Crédits: Keystone

Le vote favorable au Brexit pourrait avoir un impact négatif de 0,2% sur la croissance suisse en cas de ralentissement conjoncturel fort au Royaume-Uni, selon Valérie Lemaigre, économiste en chef de la Banque cantonale de Genève (BCGE). L'établissement maintient ses prévisions de PIB, attendu à +1,2% en 2016 et +1,4% en 2017. Trois scénarios se dégagent suite au Brexit. La BCGE retient celui du choc de confiance temporaire sur la conjoncture helvétique.

Sur le front des devises, la paire EUR/CHF va atteindre 1,08 à dans une année et 1,10 à 18 mois, estime la banque. Le franc devrait s'échanger contre 0,98 USD dans un horizon de douze mois et 1,00 USD dans une année et demie. Ces prévisions n'ont pas été modifiées suite au vote favorable du Royaume-Uni à la sortie de l'Union européenne.

Mme Lemaigre reste prudente quant aux répercussions de ce scrutin sur l'économie suisse. Selon l'économiste, il faudra attendre un à deux mois avant d'ajuster éventuellement les prévisions. La stabilisation du dollar constitue à ce titre le facteur prioritaire pour éviter un choc des changes, qui ne manquerait pas d'affecter la Suisse, affirme-t-elle.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."